RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Publications & Vidéos
Lettres d'information
Contacts
Espace presse
Conseil général de Savoie
Vous êtes ici : Le Conseil général de la Savoie » Découvrir la Savoie » L'histoire
 

L'histoire

Une terre plurimillénaire

La Savoie est riche d’une histoire plurimillénaire qui lui vaut aujourd’hui d’être la gardienne d’un patrimoine exceptionnel. Des confins de la Préhistoire à l’aube du XXIe siècle, embarquement pour un survol de ce singulier passé…


Les glaciations successives ont longtemps empêché l’homme d’approcher les Alpes. Il faut attendre la fin du Paléolithique supérieur ( -15 000 ) pour qu’à la faveur du radoucissement du climat, des groupes de chasseurs parcourent la Savoie à la recherche de peaux et de nourriture.

 
Vers -5 500, un climat tempéré s’installe peu à peu, favorisant la naissance d’une société agro-pastorale qui s’installe dans les grottes ouvertes sur les vallées et au bord des lacs.
 
C’est là qu’au troisième millénaire avant notre ère, se développera une brillante civilisation du bronze.La Savoie se révèle aussi comme une terre de conquérants…La tribu celtique des Allobroges d’abord, qui s’y développe cinq siècles avant notre ère.
 
Et si Hannibal et ses éléphants ne font que passer, en 218 avant J.-C., les armées de César, elles, soumettent le pays en 121, fondant notamment Axima (Aime), Aquae (Aix) et Boutae (Annecy).

 
De la Sabaudia romaine à la Savoie

 
La Savoie romaine se perpétue jusqu’au IIIe/Ve siècle. Et c'est en 354 après Jésus-Christ, dans les écrits de Ammien-Marcellin, qu’apparaît le nom de Sabaudia, dont les évolutions ont finalement donné naissance au nom de Savoie. Selon l’étymologie la plus communément admise, le terme de Sabaudia serait issu du germanique Sap-Wald, deux mots dont la réunion signifie Forêt, ou Pays des Pins.
 
Au Ve siècle, avec le morcellement du monde romain, commence pour la Savoie une période troublée et mouvementée. Le territoire sera successivement occupé par les Burgondes, les Mérovingiens et les Carolingiens.
 
Le Xe siècle voit l’émergence de la féodalité. Le seigneur le plus puissant de la région, Humbert aux Blanches Mains, fonde vers 1030 la dynastie de la Maison de Savoie.
 
À son apogée, au XVe siècle, sa Cour, basée à Chambéry, sera l’une des plus prestigieuses d’Europe.Les comtes (puis les ducs, à partir de 1416) de la Maison de Savoie s’attachent à conserver leur indépendance face aux grandes puissances environnantes - Saint Empire Germanique, royaumes de France et d’Espagne - jusqu’en 1860, date du rattachement des pays de Savoie à la France.

 
La révolution blanche

 
Longtemps exclusivement agro-pastorale, l’économie des vallées, grâce à l’énergie hydraulique, connaît une forte poussée industrielle au XIXe siècle.
 
La seconde moitié du XXe siècle voit le déclin de cette activité et l’émergence du tourisme autour des stations thermales, de la haute montagne, du ski et du patrimoine.Après la Seconde Guerre mondiale, le tourisme de neige s'ouvre à une large clientèle jusqu'à devenir, dans les années 1960, un tourisme " de masse ". Porte des Alpes, la Savoie est aujourd’hui un important carrefour économique, social et touristique qui a su conserver son identité et ses traditions au cœur de l’Europe.

Plus d’information

 Sur l’histoire de la Savoie : www.sabaudia.org
Voir la page "Patrimoine"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dfhgsj

ACTUALITES

Savoie mag N°24

Le Savoie mag N°24 est en ligne avec notamment un dossier « Le Département au service du territoire »


Rubrique des patrimoines de Savoie N°33 +d'infos

Rendez-vous d’été au Musée Savoisien du 19 juillet et jusqu’au 10 août. +d'infos
Ouvrir en grand

Exposition « Hautes en couleurs, fresques médiévales des chapelles de Savoie » +d'infos
Ouvrir en grand

Les portes du temps +d'infos

Grand Filon : entrez dans les entrailles de la terre ! +d'infos

Zoom sur ...

 

Française depuis 150 ans
 

21 juillet 1858 : une entrevue secrète est organisée entre l'empereur français Napoléon III et Camille Benso, comte de Cavour, président du conseil du Royaume de Piémont-Sardaigne. Durant cette rencontre, la France décide d’apporter son aide au royaume dans sa lutte contre l'Empire autrichien, en échange des territoires savoyards et niçois. Les 21 et 22 avril 1860, les savoyards sont appelés par plébiscite à répondre à cette question : « La Savoie veut-elle être réunis à la France ? ». Le 29 avril, les résultats tombent : 130 533 voix pour, et seulement 235 voix contre. La Savoie est officiellement française.