RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Les éditions
Lettres d'information
Contacts
Conseil départemental de la Savoie

Eau

La renouée

Une espèce exotique envahissante

Introduites en Europe dès le début du XIXe siècle pour des raisons ornementales entre autres, les renouées* sont aujourd’hui classées parmi les espèces exotiques envahissantes.

Définition

Une espèce exotique envahissante est une espèce animale ou végétale qui évolue en dehors de son aire géographique naturelle, prolifère au détriment des espèces indigènes et cause des problèmes écologiques, économiques, voire sanitaires.

Leur prolifération est liée à plusieurs facteurs :

  • leur important développement végétatif (leurs rhizomes traçants peuvent atteindre plusieurs mètres de long et donner de nouveaux pieds) ;
  • leur forte capacité à bouturer (un morceau de rhizome ou une tige coupée peuvent redonner un nouveau pied) ;
  • leur développement rapide en début de saison (3 à 4 cm par jour, soit 3 à 4 m de haut au bout de 2 mois), ainsi que leur capacité à inhiber le développement des autres plantes grâce à la sécrétion de substances spécifiques qui limite la concurrence ;
  • les activités humaines. Les vecteurs de propagation sont l’entretien de voiries, le transport de matériaux, les remblais, mais aussi les crues, les érosions de berges, l’entretien des cours d’eau.

Les conséquences de la prolifération de la renouée sont diverses :

  • impact sur la faune et la flore : la renouée élimine toute concurrence végétale et prive ainsi la faune locale de son habitat naturel ;
  • impact sur la stabilité des berges : très présente en bordure des cours d’eau, elle participe à l’érosion des berges ;
  • impact sur le paysage : elle uniformise les paysages, coupe les vues et gêne les activités humaines dans les milieux qu’elle colonise (promenade, baignade, pêche…) ;
  • impact économique : baisse des rendements agricoles dans les parcelles qu’elle colonise, coût d’entretien dans les secteurs où sa présence est problématique ;
  • impact sur les usages : difficultés d’accès dans les milieux envahis, sécurité routière (visibilité).

La lutte contre le développement de ces espèces est donc complexe, mais différentes stratégies ont été développées sur les territoires savoyards.

*On parlera des renouées asiatiques de manière générale afin de prendre en compte les différentes espèces : du Japon, Sakhaline et de Bohême.

Photos : Département de la Savoie et Concept cours d'eau (Savoie)

Zoom sur des actions mises en oeuvre dans les territoires

  • le SIAGA, Syndicat interdépartemental d'aménagement du Guiers et de ses affluents ;
  • le CISALB, Comité intersyndical pour l'assainissement du lac du Bourget ;
  • l'APTV, Assemblée du pays de Tarentaise-Vanoise ;
  • le SISARC, Syndicat mixte de l'Isère et de l'Arc en Combe de Savoie ;
  • commune des Belleville ;
  • Département de la Savoie.