RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Les éditions
Lettres d'information
Contacts
Conseil départemental de la Savoie
Vous êtes ici : Le Conseil départemental de la Savoie » Infos pratiques

Infos pratiques

L'environnement

Plan climat énergie territorial - bilan gaz à effet de serre (GES)

Résumé

Le 24 juin 2013, le Département s'est doté d'un Plan climat énergie territorial, outil opérationnel pour la mise en application des orientations internationales et nationales de lutte contre le changement climatique.

Détail

Le bilan GES patrimoine et services du Département

 

Le bilan GES patrimoine et services comptabilise les émissions produites par le fonctionnement des services départementaux, par l'exercice des compétences de la collectivité (transport scolaire, entretien voirie...), ainsi que celles émises par son patrimoine (bâtiments administratifs, collèges...).

Les émissions de GES du Département (années 2011 à 2014)

 

En valeur corrigée sur les 4 années de mesure, les émissions de la collectivité augmentent en moyenne de 0,2 % (l’évolution annuelle moyenne entre 2011 et 2020 compte tenu de l’objectif fixé devrait être de -2 %).

 

 

 


On constate que :

  • le contexte climatique a une grosse influence sur le résultat : l’hiver 2012 rigoureux provoque une hausse des émissions entre 2011 et 2012 (+8,3 % : activité touristique, chauffage, entretien voirie),
  • l’évolution 2012-2014 est a contrario négative (globalement -4 %/an) : émissions en baisse notamment au niveau du secteur bâtiments (-16 %) et de l'entretien de la voirie (-11 %),
  • la baisse des déplacements professionnels permet également une diminution sensible des émisssions entre 2013 et 2014 (-17 %).

 

Les émissions d'équivalent CO2 liées aux transports (sans l'aviation)

 

En quelques chiffres

4,78 millions de km parcourus en 2014 pour les transports scolaires,
2,72 millions de km parcourus pour les transports interurbains,
1,284 millions de litres de carburant consommés en 2014 pour l'activité voirie et 3,72 millions de km parcourus pour les déplacements professionnels,
56 % des émissions des transports induits par l’aviation.

 

 

Les émissions d'équivalent CO2 liées aux bâtiments

En quelques chiffres

Patrimoine bâti départemental : 500 000 m², répartis en 220 sites.

38 collèges représentent 60 % de cette surface et 71 % des émissions des bâtiments.

 

 

 

 

En savoir plus

Les données recueillies pour réaliser le bilan annuel des émissions de GES de la collectivité sont les suivantes :

  • la consommation de carburant du parc de véhicule

  • la consommation de carburant des véhicules personnels des agents utilisés pour des déplacements professionnels

  • la consommation énergétique des bâtiments (électricité et chauffage)

  • le volume de carburant distribué aux avions en transit sur la plateforme aéroportuaire de "Chambéry-Savoie"

  • la puissance et la consommation des appareils frigorigènes (climatiseurs, réfrigérateurs, ventilateurs des tunnels…)

  • l’occupation des sols (forêts, prairies…)

 

A noter :

Les émissions indirectes générées par les activités de la collectivité, comme par exemple les déplacements domicile-travail des agents ou les achats (matériaux de construction, denrées alimentaires des restaurants scolaires des collèges, fournitures diverses…) ne sont pas prises en compte.


Les incertitudes sur les inventaires d’émissions sont multiples (qualité des données, choix des facteurs d’émissions selon le polluant considéré, etc...) ; malgré le soin apporté à ce calcul, on estime que l’incertitude des premiers bilans réalisés est de l’ordre de 30 %. Afin d’assurer la meilleure cohérence entre les bilans annuels, les chiffres présentés sont ajustés d’une année sur l’autre en fonction de l’amélioration de la précision des données collectées et de l’affinement du choix des facteurs d’émissions.



 

La dépendance énergétique du Département

Au-delà de la réduction des émissions de GES, l’objectif de la collectivité est également de diminuer sa consommation d’énergie et sa dépendance aux énergies fossiles en utilisant des sources d’énergies locales et renouvelables.

Aujourd’hui, la collectivité est très dépendante aux produits pétroliers (80 %) : c’est notamment sa compétence transport (scolaire, interurbain, aéroport) qui contribue à cette dépendance.

Entre 2011 et 2014, la part des énergies renouvelables dans les réseaux de chaleur a progressé de 7,5 points.

 

 

 

Les émissions de GES du territoire

Les émissions représentent 3 656 kteq CO2/an. Le principal gaz à effet de serre, le CO2, représente 80 % du total émis (tous secteurs confondus) et est majoritairement émis par la consommation de produits pétroliers et de gaz. Les autres GES sont le méthane et le protoxyde d'azote (secteur agricole), les composés fluorés ne sont pas pris en compte. Ces émissions ont diminué de 4,3 % entre 1990 et 2012 (objectif national, loi sur la transition énergétique, -40 % entre 1990 et 2030).

 

Estimation de la répartition des émissions de GES (CO2, CH4, N2O) par secteur en Savoie en 2012

GES - PRG à 100 ans à climat réel (hors GES fluorés) en kteqCO2


Source : données OREGES Rhône-Alpes 2014, traitement MDP 73

 

Fait marquant de l’année 2012

  • Secteur résidentiel : forte baisse de consommation des produits pétroliers (au profit de l’électricité) d’où une diminution de 16,5 % des émissions de GES entre 2011 et 2012.

 

  • Secteur tertiaire : grande similitude d’évolution avec le secteur résidentiel, l’électricité étant notamment de plus en plus consommée pour les usages de climatisation (+70 % entre 2000 et 2012).

 

  • Secteur transport : les émissions de GES sont réparties à 55 % pour le transport de personnes et 45 % pour le transport de marchandise. En progression constante depuis 1990, leur baisse a débuté en 2004. En 2012, les émissions passent pour la première fois en dessous de celles de 1990.

 

  • Secteur agricole : contrairement aux autres secteurs, 92 % des GES sont représentés par le méthane et le protoxyde d’azote émis par les pratiques d’élevage et de culture. Depuis 1990, les émissions ont baissé de 13,8 % surtout par l’activité culture (épandage, fertilisation...).

 

  • Secteur industriel : c’est le secteur le plus consommateur d’énergie en Savoie avec l’électricité comme part la plus importante. Les émissions de GES restent stables depuis 1990 (les variations dépendent surtout de la conjoncture économique et de l’activité des 4 ou 5 grands sites industriels savoyards).

 

En savoir plus

Observatoire savoyard du changement climatique



Sondage

Cette fiche contient-elle d'après vous les informations nécessaires?