RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Les éditions
Lettres d'information
Contacts
Conseil départemental de la Savoie
Vous êtes ici : Le Conseil départemental de la Savoie » Infos pratiques

Infos pratiques

L'environnement

Plan climat énergie territorial : exemples d'actions mises en oeuvre

Résumé

Le 24 juin 2013, le Département s'est doté d'un Plan climat énergie territorial, outil opérationnel pour la mise en application des orientations internationales et nationales de lutte contre le changement climatique.

Détail

Les actions structurantes patrimoine et services

Le Département a une importante responsabilité en tant que maître d’ouvrage à travers la gestion de son parc immobilier de 500 000 m², dont 38 collèges publics. L’institution a également un devoir d’exemplarité dans ses pratiques quotidiennes puisqu’elle ne peut promouvoir certains principes auprès de ses partenaires et des autres collectivités du territoire sans se les appliquer à elle-même.

 

Exemples d'actions

Adapter l'offre de formation

La réussite du Plan climat dépend de chaque agent. Leur engagement au quotidien dans leur service est décisif dans le rôle que doit jouer le Département en matière de lutte contre le changement climatique. Une dynamique d’offre de formations adaptées est donc essentielle pour relever ce défi. Les agents se voient proposer des formations, spécifiquement créées par la collectivité : sensibilisation à la maîtrise de l’énergie, contribution au Plan climat, éco-conduite, nouvelles techniques routières durables, restauration scolaire éco-responsable...

294 agents ont bénéficié de ces formations en 2014

 

Mettre en place le télétravail

Après avoir tiré les enseignements d’une année d’expérimentation, le Département a décidé de proposer à ses agents la possibilité de télétravailler à leur domicile ou sur un site départemental proche de leur domicile. Le télétravail permet de concilier vie privée et vie professionnelle, mais aussi de réaliser des économies d’énergie et donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre, notamment par la diminution des déplacements domicile-travail.

22 agents ont expérimenté le télétravail en 2014 : 40 000 km et 2,6 teq CO2 évités

 

Inciter à l’éco-citoyenneté au bureau

L’éco-responsabilité est une démarche qui engage la collectivité à limiter ses impacts environnementaux dans ses modalités de fonctionnement interne (déplacements professionnels, consommation d’énergie, consommation d’eau, consommation de biens, gestion de ses déchets) mais également à mieux maîtriser son budget. En adoptant des pratiques quotidiennes de bon sens, les agents peuvent contribuer, à leur niveau, à cette action : afin de les sensibiliser, les informer et les accompagner, un guide leur est proposé.

2 623 agents concernés : 50 bonnes résolutions proposées, un potentiel de 400 000 € d’économies de charge de fonctionnement annuel

 

Limiter la production et valoriser les déchets produits par les services

La collectivité a réalisé un état des lieux de la collecte des déchets sur près de 70 sites administratifs. Ce diagnostic a permis d’établir des consignes de tri adaptées qui vont être déployées courant 2016 sur l’ensemble des sites. L’objectif est d’améliorer le tri des déchets et notamment du papier blanc et des cartons qui peuvent représenter une source de recettes pour le Département. En 2016, il est également prévu de lancer une réflexion sur l’optimisation de la gestion des déchets relevant de l’activité voirie.

En moyenne, un agent produit 130 kg de déchets par an sur son lieu de travail, dont 65 % de papier



 

Les actions relevant des compétences départementales

Le Département est compétent en matière d’organisation des transports routiers non urbains de personnes et des transports scolaires, de la construction et de l’entretien du réseau de voirie départementale, de la gestion des collèges, de la gestion du Fonds solidarité logement (FSL). En outre, il est propriétaire de la plateforme aéroportuaire de " Chambéry-Savoie" dont il délègue la gestion et l’exploitation.

 

  • 39 lignes régulières,
  • 22 000 enfants transportés,
  • 3 200 km de chaussées,
  • 38 collèges publics assurant la restauration des utilisateurs,
  • 1 631 ménages bénéficiant des aides "dette énergie" dans le cadre du FSL en 2014,
  • 1 aéroport fréquenté par 228 346 passagers en 2014 (30 170 mouvements).

 

Qu’il exerce ses compétences directement ou par délégation de service public, le Département doit parvenir à concilier l’attractivité de ses services publics, leur efficacité et leur gestion financière maîtrisée, avec les objectifs de diminution de consommation énergétique et de réduction d’émissions de gaz à effet de serre qu’il s’est fixés.

 

Exemples d’actions

Améliorer la gestion de l'aéroport

Dans le cadre d’une clause environnementale intégrée dans le contrat de délégation de service public de l’exploitation de l’aéroport, celui-ci a été équipé de 2 véhicules permettant de tracter les avions (appelés "pushers") : hormis les avantages techniques de ces engins (amélioration des conditions de travail et de la sécurité du personnel au sol, gain de temps des rotations des avions), leur utilisation permet de réduire de manière importante la consommation des avions lors des manœuvres au sol.

2 véhicules 100 % électriques

 

Réduire les consommations d’énergie dans le cadre des chantiers routiers

En 2015 et 2016, deux grands chantiers routiers font l’objet d’attentions particulières concernant leur impact en termes de consommation d’énergie : la réutilisation sur place de matériaux de remblais-déblais évitant ainsi les émissions induites par les transports (mise aux normes du tunnel du Chat et reconstruction de la RD 1212 dans les Gorges de l’Arly), la modernisation de l’éclairage du tunnel du Chat (LED).

42 000 m3 de déblais valorisés concernant le chantier du tunnel du Chat, 80 000 m3 de remblais réutilisés sur place pour la reconstruction de la RD 1212 dans les Gorges de l’Arly,
260 teq CO2 évitées grâce à la rénovation de l’éclairage du tunnel du Chat en LED

 

Instaurer une restauration responsable dans les collèges

Le Département participe à un programme de coopération transfrontalière franco-italienne (ALCOTRA) portant sur la sobriété  et l’éco-responsabilité de la restauration collective, avec pour double objectifs :

  • la lutte contre le gaspillage alimentaire par la sensibilisation des cuisiniers, des agents départementaux, des équipes pédagogiques, des collégiens, la gestion caritative des excédents, la gestion des déchets (prévention, tri),
  • l’utilisation de produits locaux (réflexions juridiques sur les marchés publics, méthodologie d’achat local).

3 collèges et l’atelier culinaire départemental expérimentent le programme

Une expérimention sur un collège savoyard servant 400 repas par jour a montré que le gaspillage alimentaire pouvait représenter 9 tonnes de déchets par an (en France, 9 millions de tonnes d’aliments sont gaspillés chaque année)

 

Lutter contre la précarité énergétique

Dans le cadre de la loi relative au RSA, des bénéficiaires sont mobilisés sur la base du volontariat : ils participent à l’élaboration des politiques publiques sous forme d’ateliers thématiques d’échange. En 2015, les thèmes abordés ont porté sur les éco-gestes (économies d’énergie, bonne gestion des déchets).

10 bénéficiaires du RSA et 5 animatrices ont participé à la visite de la maison des énergies (ASDER),
3 séances de travail ont été organisées sur le thème de la gestion des déchets


 

Les actions ayant un effet "levier" sur le territoire

Le Département est un acteur essentiel du territoire compte tenu de ses compétences, mais également de la mise en place de politiques volontaristes, notamment dans le domaine de la protection de l’environnement. Ces politiques représentent un levier d’incitation, d’impulsion sur le territoire départemental.

Par conséquent, c’est aussi à travers ses politiques volontaristes que le Département s’engage à contribuer aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de diminution de consommation énergétique et d’utilisation d’énergies renouvelables en intégrant les enjeux climat-air-énergie. Ainsi, il pourra orienter les décideurs locaux vers une société plus sobre en carbone et garantissant une plus grande équité sociale.

 

Exemples d’actions

Inciter à la rénovation énergétique du parc d'habitat privé

Le Département incite le secteur privé à réaliser des travaux d’économie d’énergie en leur apportant un soutien financier. Afin d’optimiser ce dispositif, la collectivité a mis en place le "guichet unique pour la maîtrise de l’énergie". Ce dernier permet d’harmoniser les différentes voies de soutien à l’amélioration de l’habitat, de renforcer l’efficacité et la cohérence de l’aide départementale, de mieux prendre en compte la précarité énergétique et enfin, de faciliter les démarches administratives du public concerné.

Depuis 2015, le Département a mis en place une plateforme de valorisation des certificats d’économie d’énergie (CEE) facilitant l’accès à ce dispositif complémentaire en termes d’aides financières.

324 projets soutenus en 2015 : 694 logements rénovés, 5 millions d’euros investis dans les travaux de rénovation énergétique auprès d’entreprises locales, 62 500 teq CO2 évitées, 3 836 visites du site internet du guichet unique, 316 opérations de valorisation des certificats d’économie d’énergie réalisées

 

Pour aller plus loin : http://guichet-unique-enr.savoie.fr

 

Sensibiliser les organisateurs de manifestations à l'éco-responsabilité

Dans le cadre de sa politique de soutien à l’organisation d’évènements culturels et sportifs, le Département encourage les organisateurs à prendre en compte les principes de développement durable afin qu’ils s’interrogent sur les impacts environnementaux des manifestations qu’ils conçoivent. Il s’agit d’une action essentiellement pédagogique dont l’objectif est de promouvoir les initiatives durables.

46 évènements sportifs et 22 culturels soutenus, 50 % des évènements culturels soutenus intègrent au niveau de la restauration des produits bio ou équitables

 

Pour en savoir plus : guide des manifestations responsables en Savoie

 


 

Les actions de sensibilisation fédératrices du territoire

Au-delà de l’exemplarité de la collectivité dans son fonctionnement, dans l’exercice de ses compétences et dans ses missions incitatrices en faveur de l’aménagement du territoire, le Département a une responsabilité dans la mobilisation de tous les acteurs, la diffusion des connaissances, des expériences et de leur évaluation.

 

Exemples d’actions

Mobiliser les collégiens sur la question énergétique, le Défi class’énergie

Lors de l’année scolaire 2015-2016, 2 collèges (Cognin et Moûtiers) ont participé à une opération innovante intitulée "Défi Class’énergie".

Dans chaque établissement, les élèves d’une classe de 3ème ont bénéficié d’une dizaine d’heures d’intervention de l’ASDER – Espace info énergie de la Savoie dans le but de devenir les chargés de projet "énergie" de l’établissement. Ces interventions sont construites avec les enseignants volontaires et les objectifs que se fixent les élèves. La méthode consiste à identifier les sources de gaspillage, proposer des actions, valider celles qui peuvent être mises en place compte tenu des moyens techniques, humains et financiers à disposition au sein de l’établissement.

Premiers résultats encourageants, l’expérimentation est poursuivie pour l’année 2015-2016,
70 % des élèves participant à l’opération en parlent à leur parents et mettent en place des éco-gestes chez eux

 

Promouvoir les économies d'énergie par la technique de l'effacement diffus

La satisfaction de nouveaux besoins de consommation, l’évolution régulière des prix de l’énergie et le poids de cette dernière dans le pouvoir d’achat des ménages imposent de tirer partie de toutes les solutions permettant de réduire notre consommation d’énergie, et notamment d’électricité.

Le Département et la Fédération des Maires de Savoie, en collaboration avec Voltalis, encouragent les 40 000 foyers savoyards chauffés à l’électricité à s’équiper d’un dispositif innovant : l’effacement diffus. Cette technique entièrement automatisée permet de réduire la consommation électrique des usagers en préservant leur niveau de confort ; au niveau national, elle contribue à l’équilibre du réseau électrique et permet d’ajuster la production en évitant d’avoir recours aux installations de secours souvent polluantes. Au-delà de l’économie brute (estimée à 6 %), le suivi en temps réel via internet permet de réaliser des économies d’énergie grâce à l’application de gestes simples et de bon sens.

6 950 boîtiers installés en Savoie

 

Pour en savoir plus : télécharger la plaquette sur l'effacement diffus (1,65 Mo).

 

Mobiliser les collectivités sur la sobriété énergétique, la démarche C3E

La démarche C3E (Communes efficaces en économies d’énergie) a été expérimentée avec 14 communes volontaires pendant 2 ans, puis proposée à l’ensemble des communes savoyardes à l’automne 2014. 35 communes se sont portées volontaires pour la saison 2014-2015 et 30 pour la saison 2015-2016.

La démarche consiste à réaliser un suivi énergétique d’éléments du patrimoine ou de secteurs d’éclairage public choisis, puis de mettre en place des actions de sobriété énergétique et de sensibilisation auprès des utilisateurs. L’opération est mise en œuvre par l’ASDER - Espace info énergie de la Savoie. Un référent (élus et/ou agent technique) est l’interlocuteur privilégié de l’ASDER et le chef d’orchestre de l’opération dans sa commune. Une méthodologie de travail et un accompagnement sont proposés entre octobre et juin, des outils de suivi et de sensibilisation sont disponibles, puis une évaluation est réalisée en fin de période.

L’opération C3E est lauréate du concours 2014 "acteur et territoire du développement durable" organisée annuellement par la Région.

En moyenne, entre 7 et 9 % d’économie réalisée par opération (équivalences : budget économisé environ 30 000 €, gain environnemental environ 100 teq CO2 évitées)





 

Après avoir tiré les enseignements d’une année d’expérimentation, le Département a décidé de proposer à ses agents la possibilité de télétravailler à leur domicile ou sur un site départemental proche de leur. Le télétravail est une source de meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle, il permet de réaliser des économies d’énergie et donc des réductions d’émissions de gaz à effet de serre notamment par la diminution des déplacements domicile-travail.

 22 agents expérimentent le télétravail en 2014 : 40 000 km et  2,6 teq CO2 évités

Exemples d'actions : inciter à l’éco-citoyenneté au bureau

L’éco-responsabilité est une démarche qui engage la collectivité à limiter ses impacts environnementaux dans ses modalités de fonctionnement interne (déplacements professionnels, consommation d’énergie, consommation d’eau, consommation de biens, gestion de ses déchets) mais également à mieux maîtriser son budget. En adoptant des pratiques quotidiennes de bon sens, les agents peuvent contribuer, à leur niveau, à cette action : afin de les sensibiliser, les informer et les accompagner, un guide leur est proposé (lien avec le guide)

 2 623 agents concernés : 50 bonnes résolutions proposées, potentiel de 400 000 € d’économies de charge de fonctionnement annuel

Exemples d'actions : limiter la production et valoriser les déchets produits par les services

La collectivité a réalisé un état des lieux de la collecte des déchets sur près de 70 sites administratifs. Ce diagnostic a permis d’établir des consignes de tri adaptées qui vont être déployées courant 2016 sur l’ensemble des sites. L’objectif est d’améliorer le tri des déchets et notamment du papier blanc et des cartons qui peuvent représenter une source de recette pour le Département. En 2016 il est également prévu dans lancer une réflexion sur l’optimisation de la gestion des déchets relevant de l’activité voirie.

 en moyenne un agent produit 130 kg de déchets par an sur son lieu de travail dont 65% de papier

Sondage

Cette fiche contient-elle d'après vous les informations nécessaires?