RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Les éditions
Lettres d'information
Contacts
Conseil départemental de la Savoie
Vous êtes ici : Le Conseil départemental de la Savoie » Infos pratiques

Infos pratiques

L'environnement

E/ Lutte contre la berce géante du Caucase

Résumé

Encore peu répandue en Savoie, la berce géante du Caucase progresse cependant rapidement. Elle est responsable de graves brûlures cutanées : il faut donc agir rapidement afin d’éviter son développement !

Détail

Origine et morphologie

Originaire d’Europe de l’Est, la berce géante du Caucase a toujours été appréciée pour ses qualités esthétiques, mais c’est aussi une plante invasive dangereuse pour l’homme.

Comment la reconnaître ?

Avec ses 4 à 5 mètres de hauteur à taille adulte, c’est la plus grande plante herbacée d’Europe ! La berce se développe généralement sur une période de trois à cinq ans avant de mourir.
Son unique floraison a lieu en début d’été et produit en moyenne vingt mille graines par pied, parfois beaucoup plus. La moitié de ces graines donneront naissance à de nouvelles plantes, ce qui en fait une redoutable colonisatrice.
Elle s’installe plutôt sur les terrains en friche, les chantiers et souvent en bord de routes ou de cours d’eau.

Les modes de dissémination :

  • le vent,
  • l'eau et les roues des véhicules.

Impacts directs

Au-delà du problème écologique (concurrence avec la flore locale), elle est surtout à l’origine d’un risque sérieux pour la santé humaine : la substance qu’elle sécrète, appelée furocoumarine, provoque de graves brûlures cutanées.
Ces lésions se déclenchent par contact avec la plante associé à une exposition au soleil, souvent aggravé par l’humidité de la peau. L’épiderme reste sensible au soleil pendant plusieurs années.

Veillez donc à vous protéger "de la tête aux pieds" lorsque vous vous attaquez à cette plante : portez un masque, des lunettes, des gants et des habits de protection. Si vous la touchez par accident, savonnez-vous au plus vite et évitez le soleil pendant quarante-huit heures !

Contact avec la berce + soleil + transpiration = BRÛLURES

Comment lutter contre la berce géante du Caucase ?

L’expansion de la berce géante du Caucase est essentiellement liée à la production de nombreuses graines résistantes. Agir avant la floraison est alors un bon moyen d’éviter sa propagation.

Il faut surveiller et prévenir, sans oublier de se protéger !

 

 

 


Actions de fond

Veiller aux grains

Comme la majorité des graines tombent à proximité immédiate des plants, c’est souvent à cause de l’homme qu’elles sont dispersées sur des distances plus longues.
Dans tous les cas, ne transportez pas de terre pouvant contenir des graines et bien sûr, évitez de cueillir les fleurs pour en faire des bouquets secs.


Actions répétées sur la durée

Lui couper la tête

Durant l’été, la berce géante se couvre d’innombrables petites fleurs blanches, regroupées en grands bouquets plats de 80 centimètres de diamètre.
En les supprimant, vous éviterez la production de milliers de graines :

  • munissez-vous de gants et de vêtements qui couvrent le corps,
  • coupez l’extrémité de la tige en fleur,
  • renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire pendant la saison estivale.


Épuiser ses réserves

Une fauche avant la floraison, répétée deux à trois fois par an et plusieurs années de suite, finit par "épuiser" la berce : elle repousse moins vite. On peut compléter cette action par un labourage profond : les graines sont alors enfouies et on limite le risque de repousses. Attention à toujours vous protéger les mains et le visage ; si possible, portez aussi une combinaison étanche et des bottes.

"L’avenir est dans le pré"

Vous ferez des économies de temps et d’argent en "déléguant" la fauche de la berce à un troupeau de moutons ou de vaches. Malgré tout, les animaux peuvent souffrir de brûlures à la longue, alors :

  • choisissez des races à peau sombre et au museau poilu,
  • privilégiez des temps de pâture courts mais répétés,
  • commencez toujours sur des plantes jeunes et fraîches.

Actions ponctuelles

Couper le mal à la racine

On élimine à coup sûr un pied de berce géante en coupant sa racine avec une bêche à bord tranchant. La partie sectionnée doit être retirée du sol puis séchée : à faire dès le premier printemps et à répéter au cours de l’été suivant !

Occuper le terrain

La berce s’installe de préférence sur les terrains à nu et les milieux perturbés (remblais, friches…).
Une simple prairie suffit à empêcher la germination des graines. Vous pouvez aussi freiner les repousses de berce en plantant des arbustes suffisamment vigoureux et adaptés aux conditions locales (sol, climat…) pour constituer à terme un couvert végétal dense.


En résumé

Les méthodes de lutte :

  • la vigilance,
  • la coupe des fleurs,
  • la section des racines,
  • la fauche répétée,
  • le pâturage,
  • les plantations d’autres espèces.

Pour aller plus loin :