RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Les éditions
Lettres d'information
Contacts
Conseil départemental de la Savoie
Vous êtes ici : Le Conseil départemental de la Savoie » Infos pratiques

Infos pratiques

L'environnement

E/ Lutte contre le buddléia du père David ou arbre à papillons

Résumé

Originaire de Chine, le buddléia du père David ou arbre à papillons est un arbuste terrestre qui a été introduit pour ses qualités ornementales. Aujourd’hui, il colonise surtout les sites perturbés tels que les friches, les bords de routes et de cours d’eau suite à une mise à nu, les voies ferrées, les zones de chantiers, etc.

Détail

Origine et morphologie

Comment le reconnaître ?

  • des feuilles légèrement dentées avec une face supérieure vert foncé et une face inférieure blanche et duveteuse ;
  • des fleurs pourpres regroupées de façon dense ;
  • une taille pouvant atteindre 5 mètres de hauteur.

Les modes de dissémination

  • l'homme (travaux d’aménagements, entretien routier, plantation…),
  • l'eau,
  • le vent.

 

Impacts directs

Le buddléia tend à former des peuplements denses et colonise des milieux remaniés avant les espèces pionnières locales dont il diminue les populations.

De plus, cet arbuste forme des encombres provoquant l’érosion des berges lorsqu’il colonise les bords de cours d’eau.

Ces fleurs en grappe produisent de nombreuses graines qui lui permettent de coloniser rapidement les milieux vierges de végétation.

 

 

Comment lutter contre le buddléia

La méthode la plus efficace reste la prévention et la vigilance : il faut protéger les secteurs qui n’ont pas encore été colonisés.

Attention : le buddléia est commercialisé, évitez de le planter afin de ne pas le propager.


Secteurs non colonisés

Ouvrir l'oeil

Afin d’éviter au mieux la colonisation, il convient de repérer le plus tôt possible les jeunes pousses pour les arracher.

Occuper le terrain

Le buddléia colonise préférentiellement les milieux perturbés comme les voies ferrées, les bords de routes, les zones de chantiers…
Pour le concurrencer, il faut que la végétation soit dense et vigoureuse. Il convient donc de replanter et réensemencer le plus rapidement possible les espaces mis à nus avec des espèces adaptées aux conditions locales (sol, climat, etc.).


Secteurs colonisés

Sitôt poussé, sitôt arraché

Dès le début du printemps, un arrachage manuel des jeunes plants et plants de petite taille isolés, dans leur totalité, c'est-à-dire en enlevant toutes les racines, permet de les éliminer et d’éviter l'installation de cet arbuste.

Couper et faucher régulièrement

Pour affaiblir le buddléia et limiter sa dispersion, on peut couper les arbres plusieurs fois par an de juillet à octobre pendant plusieurs années.
Une simple coupe sans suivi est déconseillée car elle engendre de nombreux rejets de souche, ce qui s’avère contre-productif.
Cette action est donc à associer avec un arrachage répété des jeunes plants et rejets.


Ne pas propager

Éviter la dispersion de la plante

Pour empêcher la dispersion de la plante par ses graines, coupez les inflorescences après la floraison, de juillet à octobre.

Attention, il y a un risque de bouturage des fragments de la plante.


En résumé

Les méthodes de lutte :

  • vigilance,
  • arrachage précoce,
  • coupes successives,
  • plantations d’autres espèces.

 

Pour aller plus loin :

Télécharger la fiche sur le buddléia du père David ou arbre à papillons.