RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Les éditions
Lettres d'information
Contacts
Conseil départemental de la Savoie
Vous êtes ici : Le Conseil départemental de la Savoie » Infos pratiques

Infos pratiques

L'environnement

E/ Lutte contre les solidages

Résumé

Originaires d’Amérique du Nord, le solidage du Canada et le solidage géant ont été importés pour leurs qualités ornementales et mellifères. Toutefois, ils se sont vite échappés des jardins pour coloniser les bords de voies de communication, les friches, les bordures de cours d’eau...

Détail

Origine et morphologie

Comment les reconnaître ?

  • une tige, verte et velue pour le solidage du Canada, rougeâtre et non velue pour le solidage géant ;

  • des feuilles vertes et poilues sur la face inférieure (solidage du Canada) ou vert-bleuâtre et non poilues (solidage géant) ;
  • des fleurs jaune vif ;
  • de petits fruits secs portant un petit plumeau de soie.

Les modes de dissémination

  • l'homme (travaux d’aménagements, entretien routier, plantation…),
  • les animaux,
  • le vent.

 

Impacts directs

Les solidages tendent à former des peuplements denses qui diminuent fortement la biodiversité dans les sites envahis et qui ont un effet négatif sur la diversité. De plus, ils empêchent ou retardent la colonisation par les arbres et perturbent la remise en culture des zones agricoles.

Enfin, les solidages diminuent la valeur fourragère des prairies, impact socio-économique non négligeable.

 

 

 

 

Comment lutter contre les solidages

La méthode la plus efficace reste la prévention et la vigilance : il faut protéger les secteurs qui n’ont pas encore été colonisés. Végétaliser les terrains mis à nus avec des espèces locales permet d’éviter et concurrencer le développement des solidages.


Secteurs non colonisés

Ouvrir l'oeil

Comme pour toutes les espèces exotiques envahissantes, la vigilance est de mise afin d’intervenir le plus tôt possible et ne pas se retrouver débordé par le phénomène d’envahissement.

 

Éviter le "colportage"

La reproduction des solidages se fait par leurs graines et par une reproduction végétative vigoureuse (rhizome). La priorité est donc d’éviter la floraison afin de ne pas disperser les graines. Il convient également d’éviter le transport de terres contaminées ou le déplacement d’engins sur des sites infestés afin d’éviter la contamination par des fragments de rhizomes.


Secteurs colonisés

Intervenir rapidement

Dès les premières apparitions, il convient de procéder à un arrachage propre des nouveaux plants.

 

Couper et faucher régulièrement

Pour affaiblir les solidages et limiter leur dispersion, on peut faucher deux fois par an, de fin mai à mi-août sur les foyers bien installés (avant les fleurs). Cette opération doit être renouvelée plusieurs années pour être efficace.
Une seule coupe ne permet pas de faire régresser l’invasion. Elle ne fait que bloquer son extension.


Bon à savoir

Les rhizomes de solidage étant assez fragiles, ils ont tendance à casser et rester ainsi en partie dans le sol.
Ne mettez pas les solidages dans votre compost au risque de les propager.

 

En résumé

Les méthodes de lutte :

  • vigilance,
  • arrachage précoce,
  • fauche répétée,
  • plantations d’autres espèces.

 

Pour aller plus loin :

Téléchargez la fiche sur les solidages.