RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Les éditions
Lettres d'information
Contacts
Conseil départemental de la Savoie
Vous êtes ici : Le Conseil départemental de la Savoie » Infos pratiques

Infos pratiques

L'institution

Le DOB 2018 - Dossier de presse

Résumé

Réunion de l’Assemblée départementale pour le débat d’orientations budgétaires 2018
Vendredi 2 février 2018

Détail

Télécharger le dossier de presse

 

Le contexte dans lequel le Département de la Savoie inscrit son action en 2018 est marqué par une situation économique plus favorable, à la faveur d’une reprise de l’activité, une amélioration des comptes publics, et un encadrement des finances publiques locales fixé par la nouvelle loi de finances 2018-2022.

 

À l’occasion de la séance consacrée aux orientations budgétaires 2018, le Conseil départemental de la Savoie présente, fin 2017, une situation financière structurellement consolidée liée d’une part à l’accroissement exceptionnel des recettes sur les droits de mutation à titre onéreux (DMTO) dont elle a bénéficié, et d’autre part à la maîtrise de ses dépenses de fonctionnement qui, hors frais financiers et hors dépenses de transport, ont diminué de 0,36%.

La répercussion positive est une progression de 34% de l’épargne brute qui, sans avoir recours à l’emprunt, permet au Département de réduire l’encours de dette ; celui-ci atteignant toutefois 234 M€.

 

Ces résultats confortent la stratégie budgétaire départementale de gestion rigoureuse des dépenses courantes, favorable à l’investissement et au désendettement.

Le Département pourra ainsi poursuivre les démarches structurantes engagées depuis plusieurs années, et notamment la démarche de performance de ces dispositifs d’intervention, adaptés régulièrement au vu de leurs résultats, ou la politique en matière de ressources humaines. Celle-ci poursuit en effet un objectif raisonné de maîtrise de la masse salariale et de renforcement qualitatif des actions managériales.

 

Dans ce contexte, les budgets à venir traduiront la volonté du Département de poursuivre son action en faveur de la cohésion sociale et territoriale comme de l’investissement en faveur de l’aménagement de la Savoie.

Pour répondre aux besoins de la population, son effort portera particulièrement dans les prochaines années sur la réhabilitation et la restructuration des collèges, sur les travaux routiers, et sur la participation au financement de la réhabilitation du campus universitaire de Jacob-Bellecombette aux côtés de l’État, de la Région et de l’agglomération de Chambéry. Le Département mettra également en œuvre des politiques environnementale et touristique redéfinies.

Son action prendra par ailleurs en compte un environnement législatif en forte évolution, le Gouvernement ayant initié de nombreuses réflexions et actions en matière de lutte contre la pauvreté, de protection de l’enfance, d’action culturelle, de transition énergétique, et d’aménagement du territoire, numérique notamment.

 

 

 

 

Espaces naturels et paysages de Savoie : la mise en action d’une nouvelle politique environnementale

 

Depuis plus de 30 ans, le Département développe de nombreuses actions novatrices et volontaristes pour concilier la préservation de la biodiversité et le développement de l’activité humaine : suppression des points noirs paysagers, application du « 1% paysage et développement », création du Conservatoire d’espaces naturels de Savoie, réorganisations foncières, projets d’irrigation, aménagements et équipements agricoles et forestiers, etc. Ces actions, qui ont mobilisé d’importants moyens financiers du Département, ont été ajustées au fil du temps aux attentes de la société et aux besoins des collectivités.

Mais les récentes évolutions réglementaires, l’adaptation des politiques départementales aux contraintes budgétaires, et l’implication de nouveaux acteurs conduisent le Département à adapter sa politique environnementale aux besoins du territoire en fixant de nouvelles priorités.

 

Cinq axes vont guider le plan d’actions en faveur des espaces naturels et des paysages en Savoie pour les 5 années à venir :

-          la mise en valeur du patrimoine foncier départemental, morcelé, éclaté et constitué de petites parcelles ;

-          la protection, la restauration, le développement et la gestion des espaces naturels en mutation ;

-          une nouvelle approche de la compensation environnementale, agricole et paysagère ;

-          la promotion et la valorisation des espaces naturels associées à la sensibilisation des publics ;

-          des partenariats avec les différents acteurs fondés sur une stratégie partagée en faveur des paysages savoyards et des activités de pleine nature.

La nouvelle feuille de route du Département a pour ambition, tout en prenant en compte les enjeux de développement, de préserver, restaurer et mettre en valeur le cadre de vie et l’environnement naturel exceptionnel dont la Savoie est dotée.

 

 

 

 

Tourisme : adapter la politique départementale aux attentes des clientèles et aux besoins des territoires

 

Avec plus de 30 millions de nuitées et plus d’un milliard d’euros de richesse générées, le tourisme, pilier de l’économie savoyarde, bénéfice depuis plusieurs décennies du soutien du Département de façon volontariste.

Depuis 2006, le Département a doté son Plan tourisme d’un montant exceptionnel de 62 M€ pour conforter les stations moyennes et soutenir un grand nombre d’actions de diversification en faveur d’un tourisme toute saisons dont ont bénéficié de nombreux domaines : cyclotourisme, randonnée, culture, pêche, hébergements, tourisme adapté, thermalisme, grands équipements ou projets d’intérêt national.

Des investissements qui ont permis de structurer l’offre touristique en Savoie tout en améliorant le cadre de vie de ses habitants.

 

Si en 2013 le Département a fixé de nouvelles orientations à sa politique en faveur du tourisme en portant une attention particulière au jeune public (les 4-17 ans), bénéficiaire notamment de séjours encadrés (colonies de vacances et classes de découverte), par ailleurs les changements de comportement de la clientèle et le besoin de réactivité et de qualité induits par la révolution numérique appellent une adaptation de la stratégie touristique du Département à l’horizon 2021.

Une politique d’appels à projets sera mise en œuvre pour répondre aux besoins des acteurs touristiques des territoires donnant la priorité :

-          au soutien aux investissements notamment pour les hébergements touristiques marchands et les équipements d’accueil pour le jeune public ;

-          à l’accompagnement des stations moyennes pour leur permettre de s’adapter aux évolutions, notamment celles liées au changement climatique ;

-          au soutien au développement d’infrastructures pour les activités de pleine nature et outdoor ;

-          au soutien à la découverte des produits du terroir valorisant les filières agricoles d’excellence.

Pour accompagner ces projets, le Département mobilisera 12 M€ supplémentaires sur la période 2018-2021.

 

 

 

 

 

 

 

Développement durable : un engagement collectif sur des actions concrètes

 

Exercice réglementaire de la loi Grenelle 2, le rapport annuel 2017 sur la situation en matière de développement durable est le 7e produit par le Département. Il permet de faire chaque année le bilan de cette politique et de mettre en lumière les actions phares conduites en interne au sein de la collectivité, comme celles réalisées sur ou par le territoire avec le soutien du Département.

Un engagement collectif sur des actions concrètes : c’est ainsi que peut se traduire la politique en faveur du développement durable du Département qui irrigue l’ensemble de ses politiques et domaines d’action.

Fort de l’expérience d’un premier Plan climat, et alors que la loi ne l’y oblige plus depuis 2015, le Département a décidé d’engager un nouveau Plan dont les actions sur la période 2018-2022 répondront à l’enjeu de sobriété et d’efficacité énergétique du patrimoine bâti.

 

Au-delà du Plan climat, 5 priorités guident l’action départementale en faveur du développement durable :

-          la lutte contre la précarité énergétique et la promotion de la sobriété et de l’efficacité énergétique ;

-          le développement des circuits courts et le soutien à une alimentation de qualité ;

-          le soutien à la filière bois énergie ;

-          l’encouragement à l’écomobilité ;

-          et la promotion des achats socialement et écologiquement responsables.

 

Une trentaine d’actions ont été sélectionnés en 2017 pour illustrer l’exemplarité de la collectivité dans ces différents domaines, parmi lesquelles :

 

-          la mise en place d’un Service local d’intervention à domicile pour la maîtrise de l’énergie (SLIME) au bénéfice des ménages les plus modestes pour lutter contre la précarité énergétique ;

-          l’adhésion du Département à la centrale d’achat régionale constituée par la Région pour favoriser l’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux ;

-          ou encore le développement d’un réseau de suivi de l’état de la ressource en eau sur tout le territoire baptisé TESS (Télésurveillance des eaux souterraines de Savoie) ; une base de données précieuse pour gérer de façon anticipée les éventuelles difficultés d’alimentation en eau potable liées à des périodes de sécheresse.

.