RSS
Mobile
Google+
Facebook
Twitter
Les éditions
Lettres d'information
Contacts
Conseil départemental de la Savoie
Vous êtes ici : Le Conseil départemental de la Savoie » Infos pratiques

Infos pratiques

L'environnement

FDEC - Aides aux communes - Dispositif spécifique performance énergétique et énergies renouvelables

Résumé

Cette fiche présente les différents dispositifs spécifiques pour la prise en compte de la performance énergétique dans le financement des projets communaux et intercommunaux de construction et rénovation d’équipement publics dans le cadre du FDEC (Fond départemental d’équipement des Communes).

Détail

Les dispositifs performance énergétique et énergies renouvelables

Projet neuf (construction et extension)

Le financement de la construction ou extension d’un bâtiment est soumis au respect de la réglementation thermique en vigueur (RT 2012).

Les bâtiments concernés par la RT 2012 sont les locaux administratifs (bureau, mairie, bâtiment multi-activités), les locaux à grand volume (gymnase, salle de sport y compris vestiaires), les bâtiments d’accueil touristique, les hôtels et restaurants, les locaux d'accueil ou de service à la population (accueil petite enfance, EHPAD, salle associative, maison thématique), les bâtiments à usage d’habitation, les bâtiments d’enseignement primaire et secondaire.

 

Ne sont pas concernés par l’obligation du respect de RT 2012 :

  • les bâtiments à usage agricole, artisanal ou industriel (autre que les locaux servant d’habitation),
  • les bâtiments destinés à rester ouverts sur l’extérieur en fonctionnement habituel,
  • les bâtiments, qui en raison de contraintes spécifiques liées à leur usage, doivent garantir des conditions particulières de température, d’hygrométrie, de qualité de l’air (locaux techniques, garages, ateliers…),
  • les bâtiments servant de lieux de culte,
  • les salles polyvalentes ou salles des fêtes, les salles de conférence,
  • les salles de spectacle, les musées,
  • les piscines, patinoires, équipements sportifs uniquement constitués de vestiaires,
  • les bibliothèques ou médiathèques.

 

Dispositif de bonification de la performance énergétique

Les projets neufs pour lesquels il est envisagé une performance énergétique supérieure à celle relevant de la réglementation en vigueur peuvent prétendre à une bonification. Les niveaux requis sont les suivants : "passif" ou "à énergie positive" (dans tous les cas un besoin de chauffage maxi de 15kWh/m²/an, avec comme recommandation une recherche de niveau d’étanchéité à l’air (Q4PAsurf = 0,6 m3/h/m²) et une recherche d’un bon niveau d’étanchéité à l’air des réseaux aérauliques, c’est-à-dire de classe C).

 

Pièces à fournir en complément du dossier FDEC

  • note de calcul complète en vigueur (Th-BCE),
  • fiche performance énergétique (projet neuf),
  • coût estimé du projet (performance RT 2012),
  • coût estimé (performance projet),
  • coût des systèmes (chauffage, eau chaude sanitaire, production électricité) utilisant des énergies renouvelables.

 

Calcul de la subvention bonification performance énergétique

La bonification est calculée d’une part, sur le surcoût estimé (coût projet – coût projet RT 2012) dans la limite de 10 % du coût du projet et, d’autre part, sur le coût des systèmes (par type de production : chaleur et électricité) dans la limite de 20 000 € HT (par type, soit 40 000 € HT maxi).

La subvention est calculée en appliquant le taux modulé dans la fourchette médiane (taux des Communes et Intercommunalité dispositif  FDEC) sur la bonification.


Projet de restructuration et rénovation touchant à l'enveloppe du bâtiment

Le financement des travaux de rénovation globale ou partielle touchant à l’enveloppe extérieure d’un bâtiment est soumis à l’obligation de traitement de l’isolation thermique des structures concernées : toiture, façades, plancher bas, menuiseries extérieures dans les conditions de performances énergétiques minimales suivantes :

Type de rénovation Critères d’éligibilité
Toiture R = 7,5 m².K/W (toiture terrasse R = 5)
Façade R = 4 m².K/W
Plancher bas R = 3,5 m².K/W
Menuiseries extérieures Uw = 1,7 W/m²K
R = résistance thermique minimale exigée
Uw = coefficient de transmission thermique maximal exigé

 

Pièces à fournir en complément du dossier FDEC

 

  • devis détaillé des travaux d’isolation (type d’isolant, n° acermi, résistance thermique ou coefficient de transmission thermique, épaisseur d’isolant et nombre de couches, surface d’isolant, nombre et dimension des menuiseries extérieures),
  • en cas d’isolation des murs par l’intérieur : note technique précisant l’impossibilité de traiter par l’extérieur et solutions mises en œuvre afin de minimiser l’impact des ponts thermiques.

Changement de système de chauffage

Le financement des travaux et équipements dans le cadre de changement de systèmes de chauffage et production d’eau chaude sanitaire est soumis à l’obligation de réaliser une étude comparative "choix de l’énergie".


Cette étude doit être réalisée sur la base de l'étude comparative "choix de l’énergie", seuls les projets respectant les conclusions de l’étude peuvent prétendre au financement.


L’ASDER peut assister le maître d’ouvrage dans cette démarche (04 79 85 88 50).


Le coût d’une telle étude est estimé entre 2 000 et 3 000 € HT.

 

Sur demande spécifique du maître d’ouvrage, l’étude comparative "choix de l’énergie" peut être financée à hauteur de 80 % dans la limite d’une dépense subventionnable de 3 000 € HT : la demande est à réaliser lors du dépôt du dossier travaux.


Energies renouvelables (bois, solaire thermique, géothermie)

Le Département participe au financement des équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable ou une pompe à chaleur géothermale et dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire.

Le tableau suivant précise la nature des projets aidés ainsi que les plafonds de dépenses subventionnables :

Nature des travaux Plafonds de dépenses subventionnables HT
Installation solaire thermique 1 200 € par m² de capteurs installés
Chaufferie bois et réseau de chaleur(1) 100 000 €
Géothermie(2) 30 000 €
Extension de réseau de chaleur bois ou géothermal(3) 30 000 € par bâtiment raccordé
dans la limite de 100 000 € par réseau de chaleur
Etude comparative choix de l’énergie(4) 2 500 

(1)postes de travaux pris en compte : chaudière et périphériques de raccordement au réseau de chaleur, silo, génie civil exclusivement lié à la chaufferie, réseau de chaleur à créer (canalisations de transport de vapeur ou eau chaude, tranchées réalisées pour ces canalisations), sous-stations.

(2)postes de travaux pris en compte : forage et acquisition de pompe à chaleur.

(3)postes de travaux pris en compte : canalisations souterraines de transport de vapeur ou eau chaude, tranchées réalisées pour ces canalisations, sous-stations.

(4)l’étude comparative choix de l’énergie peut bénéficier d’un financement à hauteur de 80 % dans la limite du plafond indiqué sur demande du maître d’ouvrage lors du dépôt de demande d’aide concernant les travaux.

 

Pièces à fournir en complément du dossier FDEC


Assistance à maîtrise d'ouvrage performance énergétique

Dans le cadre d’un projet de construction ou restructuration lourde d’un bâtiment, le maître d’ouvrage public peut se faire aider d’un assistant à maîtrise d’ouvrage sur le volet performance énergétique (AMO PE).


Le Département propose au maître d’ouvrage un cahier des charges type AMOPE permettant de réaliser cette démarche dans les meilleures conditions.


L’AMO PE conduite selon les préconisations de ce cahier des charges peut bénéficier d’une aide départementale à hauteur de 80 %.


Un nouveau service à votre disposition

La plateforme départementale de valorisation des certificats d'économies d'énergie

Le Département vous propose un nouveau service qui vous permet de bénéficier directement et rapidement de vos certificats d’économies d’énergie grâce à la plateforme départementale de valorisation des C2E.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que sont les certificats d’économies d’énergie ?

Les primes de certificats d’économies d’énergie (C2E) résultent de l’obligation législative (Loi Grenelle) qui impose à tous les fournisseurs d’énergie de financer des travaux d’économies d’énergie. Les fournisseurs d’énergie versent ces primes C2E en contrepartie des travaux que vous réalisez, ainsi ils remplissent leurs quotas de C2E ; en cas de non-respect de ces quotas, ils sont soumis à de fortes pénalités financières versées à l’Etat.

Dès que vous réalisez des travaux d’économie d’énergie (isolation, chauffage, menuiserie, éclairage, ventilation…), vous générez des C2E : il vous appartient alors de les échanger contre une prime financière, cette prime pouvant couvrir entre 3 et 40 % du montant des travaux.


Pourquoi comparer les primes

Chaque fournisseur d’énergie détermine librement le montant de ses propres primes : pour un même projet, les primes peuvent donc varier de manière non négligeable.

Afin de bénéficier de la meilleure offre de prime C2E, il vous appartient de comparer et de choisir entre les différentes propositions : la plateforme départementale de valorisation vous offre cette possibilité.


Déposez votre projet en 4 étapes

Etape 1 : vous renseignez votre projet.

Etape 2 : vous recevez toutes les offres, vous comparez et choisissez la meilleure.

Etape 3 : vous déposez votre demande et recevez l’offre de prime choisie.

Etape 4 : vous recevez la prime à la fin des travaux.



Contact

Direction de l’environnement et du paysage - Service déchets énergie (04 79 96 75 24)