#DOSSIER

Conseil départemental des jeunes : action !

Quelques CDJ en assemblée

Trente ans déjà et ce n’est pas près de s’arrêter ! La Savoie est le premier Département en France à avoir créé en 1989 un Conseil départemental des jeunes (CDJ) pour faire rimer jeunesse avec démocratie. Cette instance participative réunit chaque année de nouveaux collégiens bien décidés à initier des projets concrets. La 28e promotion est en action depuis le mois de décembre pour un mandat d’un an. En avant pour une belle aventure humaine et citoyenne !

Les conseils de jeunes, à quoi ça sert ?

Explications avec Marie Bohin, chargée de formation et d’accompagnement à l’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes. L’ANACEJ travaille avec quelque 1 000 Conseils de jeunes dont celui du Département de la Savoie.

« Les jeunes sont des citoyens à part entière qui ont des idées et une capacité à les concrétiser. Les Conseils de jeunes sont là pour prendre en compte leur parole et co-construire une vraie politique enfance-jeunesse. Ces structures sont une caisse de résonance qui donne vie à des projets à l’échelle d’une commune, d’une ville, d’une communauté de communes, d’une région ou d’un département. Plus on fait participer le jeune à la décision publique, plus on forme des citoyens sur le long terme et plus on revivifie notre démocratie. »

Le Conseil départemental des jeunes : mode d’emploi

Chaque année à l’automne, les 38 collèges publics et 8 collèges privés   de Savoie entrent en campagne pour élire leurs jeunes représentants au sein de l’institution départementale. Après avoir ciblé les collégiens de 4e, le dispositif est depuis 2019 dédié aux élèves de 5e. Le groupe de collégiens est officiellement installé dans ses fonctions lors d’une session organisée en décembre à l’Hôtel du Département à Chambéry en présence des élus et des partenaires qui les accompagneront durant leur année de mandat. L’Assemblée jeune se réunit ensuite un mercredi par mois pour travailler sur une thématique choisie. Les collégiens multiplient les rencontres à Chambéry mais aussi sur le terrain aux quatre coins de la Savoie avec des acteurs qui nourrissent leur réflexion et leur permettent de formaliser, avant l’été, un appel à projets ouvert aux collèges et structures jeunesse du département. Et quand les jeunes parlent aux jeunes, cela crée une dynamique supplémentaire dans les territoires pour impulser des actions locales soutenues financièrement par le Département.

2020 03 CDJ mode d'emploi 1020

2019 10 InfosMag Brunet 390 

Parole d'élue

Christiane Brunet

 

Vice-présidente du Département, déléguée à la jeunesse.

Conseillère départementale du canton de Saint-Pierre d’Albigny

 

« Il n’y a pas d’âge pour avoir des idées et prendre part à la vie locale. Chaque année, nos CDJ en font la preuve. À nous de faire confiance aux jeunes, en leur capacité à comprendre leur environnement, à s’impliquer ! Ils sont légitimes pour exprimer des besoins et être entendus. Leur mandat ne se résume pas à un cycle d’éducation civique ; ils sont acteurs et nous éclairent, nous élus adultes, en ce qui concerne notre politique en faveur de la jeunesse. »

Des jeunes élus bien accompagnés

Pas moins de 70 acteurs gravitent autour des jeunes conseillers : les partenaires institutionnels tels que l’Éducation nationale, les gendarmes et les pompiers qui proposent une journée de découverte et d’animations dans leur univers respectif ; les partenaires jeunesse, comme les communautés de communes, les structures et associations jeunesse ou encore les centres sociaux, qui font le lien avec le territoire. L’équipe pédagogique qui anime les rencontres et les échanges mensuels avec les jeunes se compose de quatre associations d’éducation populaire : les Francas, Sourire au Monde, Mountain Riders   et la Ligue de l’Enseignement Fédération des oeuvres laïques de Savoie (FOL 73).

« Nous sommes là pour créer une dynamique de groupe et permettre à chaque jeune élu de trouver sa place, de s’exprimer librement et de développer son esprit critique. On utilise des techniques et des outils pédagogiques pour engager la réflexion et favoriser l’interaction. L’idée c’est que les collégiens se sentent bien et écoutés. Pour animer les échanges, nous insistons sur certaines valeurs clefs, comme la citoyenneté, la laïcité ou encore le vivre ensemble », explique Carole Laffitte, chargée de mission jeunesse et formation au sein de la FOL 73.

Les collèges, dans la boucle !

Publics ou privés, les collèges de Savoie sont partie prenante du dispositif avec une double casquette : participer chaque année à la campagne de recrutement des conseillers jeunes et porter des actions en réponse à l’appel à projets. Exemple au collège La Combe de Savoie à Albertville avec Émilie Coste, conseillère principale d’éducation.

« Notre établissement se mobilise chaque année pour donner envie aux collégiens de se lancer dans l’aventure. On leur montre des vidéos et on demande au CDJ sortant de faire une présentation de son année de mandat. Notre mission est ensuite d’accompagner le jeune élu dans sa prise de poste et de valoriser son expérience lors des temps de formation des délégués de classe ou lors des cérémonies commémoratives. Enfin, et je dirai surtout, nous participons à l’appel à projets avec la volonté de mutualiser nos actions avec les collèges voisins et les structures jeunesse afin de créer une vraie dynamique territoriale. On met en relation différents acteurs et jeunes pour monter un projet impactant pour les collégiens. »

2020 03 Lavis 390 

Eric Lavis
Directeur académique des services de l’Éducation nationale

 

« Le CDJ s’engage sur des enjeux identifiés dans son collège. En relation avec le territoire local, avec l’appui des personnels, des élus et des partenaires, il propose et porte des actions d’intérêt général en mobilisant ses camarades. Membre du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté, du conseil de vie collégienne et écodélégué, il contribue avec tous à l’entretien du sentiment d’appartenance. Un bel engagement qui s’inscrit dans le parcours citoyen, dans le domaine 3 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. »

CDJ : que deviennent-ils après leur mandat ?

L’engagement des jeunes élus peut se prolonger après leur mandat grâce à l’association « Sourire au monde ». Elle rassemble des anciens CDJ qui continuent d’entreprendre des projets pour les jeunes et avec les jeunes autour de la solidarité. L’association se mobilise aussi chaque année au sein du Conseil départemental des jeunes en tant que partenaire dans l’équipe pédagogique.

www.facebook.com/sourire.monde

Dans les pas de la promotion 2019/2020

La 28e promotion   composée de ses 44 CDJ a officiellement été installée le 18 décembre : 32 filles pour 12 garçons, issus de 42 collèges publics ou privés. Les 19 cantons de Savoie sont représentés et verront naître de nouvelles actions en faveur des 11-25 ans dans le cadre de l’appel à projets qui sera lancé par le CDJ sur le développement durable. Cette thématique a été choisie pour alimenter les réflexions, les échanges et les visites de terrain. Les jeunes élus ont retenu trois sujets d’actualité porteurs d’enjeux majeurs pour l’avenir de notre société et de notre planète : la surconsommation, la protection de l’environnement et les inégalités sociales. Comment seront-ils déclinés sur le territoire savoyard ? Les CDJ ont jusqu’à l’automne prochain pour y travailler, puis 1 an pour suivre les projets réalisés.

2020 03 Promotion CDJ 1020

2020 03 CDJ Zoe 390 

"Mes premiers pas en tant que conseillère départementale jeune"


Rencontre avec ZOÉ, 13 ans, élève au collège Le Revard à Grésy-sur- Aix
. Elle représente le canton d’Aix-les-Bains 1.

« J’ai entendu parler du CDJ dès la classe de 6e et comme je voulais vraiment m’investir dans mon collège, j’ai candidaté. Je fais partie d’une autre instance participative sur ma commune et j’aime bien tester de nouvelles choses. Lors du week-end d’intégration, j’ai rapidement sympathisé avec le groupe et j’ai de suite accroché avec notre thématique de travail. Le développement durable est un vaste sujet sur lequel il y a plein de choses à faire. J’ai des tonnes d’idées et je vais profiter de mon mandat pour mobiliser à fond mes camarades et mes amis. Je suis tellement motivée que je compte aller au-delà du CDJ ».

De la théorie à la pratique : ça bouge dans les territoires !

Depuis ses débuts, le CDJ a embarqué plus de 1 000 collégiens dans un tourbillon citoyen qui a abouti à la mise en oeuvre de nombreuses actions. L’appel à projets lancé en juillet dernier par la promotion 2019 auprès des collèges et structures jeunesse sur le thème « Bien grandir ensemble », a permis de sélectionner 22 projets subventionnés par le Département. Ils mobilisent 23 ex-conseillers départementaux jeunes et ont un impact sur plus de 6 000 personnes. Et si on regardait de près deux de ces projets ?

"Mieux dans son corps, mieux dans sa tête, bien avec les autres pour bien grandir ensemble"

Pilotage : Communauté de communes de Haute-Tarentaise et son local des jeunes
Partenaire et bénéficiaire : collège Saint- Exupéry à Bourg-Saint-Maurice
Objectif : sensibiliser les 11-17 ans aux effets positifs du bien-manger sur la santé et le sommeil
Mise en oeuvre : organisation d’une disco soupe le 16 novembre dernier, intervention d’une diététicienne et ateliers culinaires organisés ce printemps pour développer des bonnes pratiques alimentaires.

www.hautetarentaise.fr

"Bien grandir ensemble à La Rochette"

Pilotage : Communauté de communes Coeur de Savoie
Partenaire et bénéficiaire : collège Val Gelon à La Rochette
Objectif : sensibiliser les élèves de 4e et 3e au tabagisme, à la contraception, à l’égalité filles/ garçons, au droit à la différence et au développement durable.
Mise en oeuvre : cet hiver, créations de graffitis puis organisation en avril d’une journée événement avec parcours et stands pédagogiques autour du lac Saint-Clair à Détrier complétée par une opération ramassage de déchets sur le site et ses alentours.

www.coeurdesavoie.fr

2020 03 Pauline 390 

Le mot de PAULINE, ex-conseillère départementale jeunes à qui l’on doit ce projet

« J’ai vécu l’année dernière une expérience forte en tant que CDJ et je souhaitais continuer à m’investir pour mon territoire et mon collège. Pour que les messages soient bien reçus, j’ai choisi d’illustrer les sujets sous la forme de graffs, une expression artistique qui parle bien aux jeunes. Je m’investis beaucoup pour que cette action soit une réussite et je peux compter sur le soutien de mes camarades et de mon établissement. Je vais valoriser ce projet et mon expérience en tant que CDJ lors de mon oral du Brevet en juin prochain ! Je suis contente de voir que le travail que l’on a pu mener lors de notre mandat porte ses fruits ici à La Rochette et ailleurs en Savoie. »

Élus seniors / élus jeunes : un duo complémentaire

Sur leur territoire, les CDJ participent à des temps de rencontre et de découverte accompagnés par des parrains et marraines qui ne sont autres que les conseillers départementaux.

Abondance 

Jocelyne Abondance
Conseillère départementale du canton de Moûtiers.

 

« Je suis heureuse de découvrir chaque année une nouvelle promotion de CDJ tout aussi dynamique que la précédente ! Travailler avec ces jeunes nous permet de faire tomber certaines barrières et de renforcer les liens avec toute une génération. Grâce à cette proximité et ces échanges directs, on comprend mieux leurs attentes et leurs préoccupations sur des sujets d’actualité. Pour aller plus loin, je dirai même que le CDJ nous pousse à nous interroger sur nos propres actions dans nos communes et les moyens mis en oeuvre pour ouvrir la démocratie participative aux plus jeunes. »

Les structures jeunesse : des acteurs de terrain en appui au CDJ

Exemple au centre socioculturel des Moulins à Chambéry avec Omar Abdou, animateur jeunesse.

« Nous sommes un partenaire jeunesse du CDJ depuis quatre ans déjà ! Nous accompagnons les jeunes qui montent une action dans un collège voisin dans le cadre de l’appel à projets du CDJ. On suit les projets de A à Z, depuis la rédaction du dossier jusqu’à leur réalisation et leur évaluation. On a par exemple participé à la mise en place d’un réseau de soutien scolaire entre élèves au collège Saint-François-de-Sales. Participer au CDJ nous a permis de renforcer nos liens avec les collèges et avec le Département sur des actions fédératrices qui touchent de près les jeunes, un public avec qui nous travaillons main dans la main tout au long de l’année. »

Crédit : FOL73

CD73 blanc     

Gardons le contact

contact   facebook   twitter   flux rss  picto pinterest  youtube

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30