#PORTRAIT

Benjamin Monod : Semeur durable

écrit le 16 juillet 2019
Portrait de Benjamin Monod

Bio express : 35 ans, Cognin, repreneur de la ferme du Forezan

De l’aube à la tombée de la nuit, Benjamin est sur tous les fronts : il visite ses quelque quatre cents pieds de tomate, redresse un piquet, termine de bricoler une dernière clôture et s’assure qu’il n’a pas oublié de nourrir les petits résidents des lieux : lapins, oies, poules, chèvres… Cet endroit, il en connaît les moindres recoins. « Gamin, j’étais fourré ici tous les mercredis après-midi », se remémore-t-il avec tendresse. Alors, avec ce projet de réhabilitation de la ferme pédagogique du Forezan qu’il achève au terme de plusieurs mois de travaux, il a l’impression d’être « à sa place ». Avant de devenir agriculteur, le jeune homme a eu plusieurs vies : ouvrier agricole, automaticien, installateur de panneaux solaires à son compte. À l’époque, il intervient souvent en campagne, chez des paysans. Il apprécie leur vie au contact de la nature et la polyvalence de leurs compétences manuelles, entre agriculture et entretien de la ferme. Lorsque sa petite entreprise dépose le bilan, il reprend ses études au lycée Reinach de La Motte-Servolex pour décrocher un BPREA, Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole. Son objectif ? S’installer autour de Chambéry. Mais les terrains sont chers… Concomitamment, la mairie de Cognin (propriétaire, depuis 1977, de la ferme du Forezan et de son parc de douze hectares) cherche un repreneur pour faire suite au départ à la retraite des anciens locataires. Benjamin  retrousse alors ses manches !

Un espace de vie et de partage

Le dossier du jeune homme met en exergue deux propositions : développer la production agricole au moyen d’une activité de maraîchage et maintenir le rôle social de la ferme auprès de tous les publics : promeneurs, familles, mais aussi écoles, crèches et centres de loisirs. La mairie valide le projet et c’est ensuite toute une mise en réseau qui débute pour réhabiliter les lieux : entraide de voisinage, conseils, dons de fournitures, prêt de tracteurs et de machines agricoles par les paysans alentours, etc. Cette formidable dynamique a permis à Benjamin d’ouvrir sa ferme pédagogique au public début juin. Près de 840 m2 de tunnels, de réseaux et de cheminements ont été installés pour proposer au public l’auto-cueillette de fruits, de légumes et de fleurs. Au bout du parcours, un petit espace de restauration aménagé pour profiter du cadre bucolique ! Si le projet de maraîchage de Benjamin est soutenu par l'obtention d'une DJA (Dotation Jeune Agriculteur-Europe via la Région), c’est avec l'aide du Parc Naturel Régional de Chartreuse qu’il planche à présent sur la suite : la création d’un atelier de transformation pour favoriser la vente de préparations en circuit court. À moyen terme, l’installation de panneaux solaires, la récupération d'eau et la création d’un puits de lumière permettront à Benjamin de tendre vers un engagement plus responsable encore !

2019 07 Monod 1020

logo footer 

Gardons le contact

contact   facebook   twitter   flux rss  picto pinterest  youtube

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30