#PORTRAIT

Edouard Lietar, Un ch’ti savoyard toqué de cuisine  

écrit le 18 septembre 2019
Portrait de Edouard Lietar

Bio express : 22 ans / Natif des Hauts de France/Commis à Saint-Martin-de-Belleville/Médaille de bronze au championnat de France junior du dessert 2019.

Il y a 4 ans, Edouard savait tout juste cuire une omelette. Alors préparer un gâteau... Aujourd’hui, il connait une ascension fulgurante dans le milieu de la gastronomie. La toque et le tablier ne lui étaient pourtant pas prédestinés. « Après le bac, j’ai commencé des études de droit mais j’ai vite abandonné. Après avoir passé des tests d’orientation, je me suis inscrit au lycée hôtelier du Touquet  en formation accélérée d’un an. Je voulais être directeur d’hôtel mais j’ai eu un déclic en passant derrière les fourneaux. J’aime ce côté créatif et puis je suis gourmand de nature ! ». Edouard fera ses armes, notamment, en Provence dans un restaurant étoilé mais c’est en Savoie qu’il fait la rencontre de ses mentors : René et Maxime Meilleur, du restaurant la Bouitte, 3 macarons Michelin, à Saint-Martin-de-Belleville. Depuis son enfance, le cœur de ce prodige balance entre le Nord-pas-de-Calais et la Savoie. « Je passais tous mes hivers aux Ménuires pour profiter de l’appartement de mes  grands-parents. Il y a 2 ans, pour Noël, ils m’ont invité à la Bouitte. J’ai alors rencontré les chefs Meilleur qui m’ont proposé un apprentissage dans leur restaurant». Edouard saute sur l’occasion ! Son BTS en poche, il intègre, en septembre 2018, le Centre de Formation des Apprentis (CFA) Le Fontanil à Saint-Alban-Leysse en formation complémentaire cuisinier en dessert de restaurant. Le rythme est soutenu : une semaine de cours pour 2 à 3 semaines dans les cuisines du  prestigieux restaurant.  

La médaille au bout du chemin

Edouard prouve vite qu’il a plus d’un tour dans son siphon ! Son formateur du CFA lui lance un challenge : participer au 45e championnat de France du dessert, catégorie junior. « J’ai imaginé un dessert en forme de champignon, à base de produits savoyards comme les pommes, pochées au sirop de foin, les gaufres traditionnelles appelées Bricelets, sous forme de crumble, et des crozets caramélisés. En clin d’œil à mes origines, j’ai intégré une crème à la bière, le tout surmonté d’une sphère en sucre soufflé couronnée d’une croix de Savoie dessinée à la poudre de cuivre ». Cette réalisation a séduit le jury régional puis celui de la grande finale nationale organisée à Montpellier le 2 avril et présidée par Pierre Hermé. «Quand je suis monté sur le podium, je n’y croyais pas car le niveau était très élevé. À mon retour au CFA, j’ai été accueilli sous les applaudissements. Mes camarades et le personnel m’ont vraiment soutenu dans cette aventure ». La suite ? Edouard prolonge l’expérience à la Bouitte encore quelques saisons comme commis poisson. Ensuite, il s’envolera pour le Pérou afin de découvrir de nouvelles saveurs et assouvir son goût du voyage. Fort heureusement pour nos papilles, il compte bien revenir en France pour ouvrir son restaurant et pourquoi pas décrocher ses propres étoiles !

A retrouver dans le Savoie mag N°49

Crédit : Fabrice Rumillat

logo footer 

Gardons le contact

contact   facebook   twitter   flux rss  picto pinterest  youtube

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30