#DECOUVERTE

UN CENTRE DE FORMATION AU GOÛT DU JOUR !

écrit le 02 octobre 2019
Les apprentis et leur formateur

Seul Centre de formation des apprentis spécialisé dans les métiers de l’alimentation et de la restauration en Savoie, Le Fontanil permet à plus de 450 jeunes d’allier expérience chez un employeur et formation. Avec plus de 95 % d’embauche à l’issue des cursus diplômants proposés, l’apprentissage est une voie intéressante… spécialement côté boucherie-charcuterie ! Un maillon de la filière viande dont le Département soutient le développement.

À Saint-Alban-Leysse, le CFA « Le Fontanil » coule des jours heureux depuis… 1943. Cette Maison familiale rurale proposait à l’origine une formation aux métiers de l’agriculture. Au début des années 1980, elle opère un virage à 180° pour se tourner vers les métiers de l’alimentation et de la restauration : cuisine, boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie-traiteur, mais aussi service en brasserie, etc. Nicolas Jacob, directeur du Fontanil, fait l’éloge d’un panel de formations où l’homme est vraiment au cœur du métier préparé : « Outre le fait que l’apprentissage favorise une insertion professionnelle rapide et pérenne, il évolue aussi avec son temps : aujourd’hui, nous travaillons beaucoup sur les mobilités à l’international. » Il poursuit : « Et s’il est une de nos formations qui offre de larges perspectives, avec peu de turn-over et une accession à la reprise ou création de fonds de commerce, c’est bien la boucherie ! »

 

Boucherie nouvelle génération

Finalement mal connus du grand public et souvent malmenés, les métiers de la boucherie offrent des débouchés intéressants. « Les nombreux départs à la retraite vont générer, dans les prochaines années, un besoin en main d’œuvre qualifiée… et passionnée ! Notre diplôme permet d’y répondre », assure Nicolas Jacob. La valorisation du métier et des matières premières est portée par une filière de la viande en Savoie dynamique, de l’élevage à la transformation, soucieuse de la qualité et de la traçabilité des cheptels. En finançant à 75 % le nouvel abattoir de Chambéry en 2014, le Département a apporté un coup de pouce significatif pour la consolidation de cette filière. L’équipement dispose d’une « salle pédagogique » de découpe de grosses carcasses à destination des jeunes apprentis du Fontanil. C’est d’ailleurs ici que Geoffrey Araldi s’est exercé pour décrocher en 2e année de CAP Boucherie le titre national de Meilleur Apprenti de France en 2019 ! Elle complète celle de l’établissement dédiée à la « petite transformation », comme la découpe de rôtis, le levage des côtes, etc. Certains parachèvent leur cursus avec une année de formation en charcuterie-traiteur. Tous sont résolument prêts à apporter de la modernité dans cet univers carné !

Abattoir de Chambéry : une logique vertueuse

Géré par Grand Chambéry et le Département, réunis en Syndicat mixte (SMAC), l’abattoir de Chambéry est dimensionné à la réalité de la production locale. La viande est valorisée dans le cadre de circuits courts (magasins de producteurs), notamment en restauration collective dont les collèges du département.

2019 10 InfosMag Mithieux 390 

Parole d’élu
Lionel Mithieux
Vice-président du Département délégué à l’agriculture, Président du SMAC, Conseiller départemental du canton de Chambéry 3
L’engagement initial fort du Département pour la construction d’un nouvel abattoir à Chambéry a porté ses fruits. En cinq ans, les professionnels, des éleveurs aux bouchers en passant par les grossistes en viande, se sont bien approprié cet outil. C’est le cas aussi du CFA Le Fontanil qui fait partie des acteurs de cette filière dont il contribue à consolider l’avenir ! 

Article paru dans le Savoie Mag n°47 / Avril 2019

Crédit : Fabrice Rumillat

logo footer 

Gardons le contact

contact   facebook   twitter   flux rss  picto pinterest  youtube

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30