Les vestiges miniers du massif des Hurtières

écrit le 8 juillet 2020

Quelque part sous la crête surplombant la vallée des Huilles, dans le massif des Hurtières, le Département de la Savoie a missionné une équipe d'archéologues pour faire un inventaire des vestiges miniers. Le secteur dit de la Richesse a notamment été exploité pendant plusieurs siècles par nos ancêtres.

Voix off :

Quelque part sous la crête surplombant la vallée des Huilles, dans le massif des Hurtières, le Département de la Savoie a missionné une équipe d'archéologues pour faire un inventaire des vestiges miniers, notamment dans le secteur dit de la Richesse, qui a été exploité pendant plusieurs siècles par nos ancêtres.

 

Interview Clément Mani, Conservation départementale du patrimoine - Département de la Savoie

On sait que les comtes de Savoie ont eu très tôt un intérêt pour le secteur des Hurtières, en prélevant des droits dès le 14ème siècle. Mais nous ne connaissons pas les lieux où les minerais ont été extraits, si ce n’est que certains textes il y a la mention de sites  dont celui de la Richesse  sur lequel nous nous trouvons, qui a livré beaucoup d’argent, d’où son nom.

Voix off :

Durant 15 jours deux équipes de deux archéologues ont donc sillonné les forêts à la recherche d'indices, comme ici sur cet amas de pierre, certainement lié à une installation minière datée du 18è siècle et représentée sur ce schéma.

 

Interview Adrien Arles -  Responsable d’opération - Société Arkémine

Ces vestiges pourraient correspondre à des socles de l’installation qui servait à extraire l’eau de la mine.

 

Voix off :

Quelques mètres à l'écart, les deux spécialistes ont repéré les signes d'une galerie dit ouverte, des ouvrages d'un autre temps que l'on compte par centaines dans ce secteur des Hurtières.

 

Interview Adrien Arles -  Responsable d’opération - Société Arkémine

Il y a une vingtaine de galeries ouvertes, et il peut y avoir des galeries qu’on ne connait pas car elles ont été bouchées. Après on peut détecter des signes d’existence de galerie, notamment avec les déchets miniers en surface.

Voix off :

Pour le Département de la Savoie l'intérêt historique de ces travaux s'inscrit dans le projet européen mines de Montagnes, dynamique qui a donné naissance à l'exposition du même nom présentée cet été à la Grange Batelière de l'Abbaye de Hautecombe. Ces travaux permettront aussi de compléter la connaissance sur ce secteur du grand Filon des Hurtières.

 

Interview Clément Mani, Conservation départementale du patrimoine - Département de la Savoie

Ces informations vont permettre au Département de créer un itinéraire de visite autour de la thématique des mines. Il y a près de 1000 mines et carrières souterraines en Savoie. C’est un patrimoine abandonné, en train de tomber dans l’oubli , du coup c’est encore plus important de le valoriser et de valoriser la mémoire qui l’accompagne.

Voix off :

Et pour en savoir plus dès cet été sur cette histoire des mineurs savoyards, rendez-vous donc du 18 juillet au 20 septembre à la grange batelière de l'Abbaye de Hautecombe, pour découvrir la nouvelle exposition du Département  « Mines de montagne »

Plus d'infos sur la compétence Patrimoine

CD73 blanc     

Gardons le contact

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30