L’Espace Malraux fait sa rentrée

écrit le 28 août 2020

Jusqu’au 30 août, l’Espace Malraux scène nationale propose, avec la complicité de ses artistes associés, de nombreux rendez-vous aux formats inédits !

Live : " Alors, c'est vrai qu'on ne peut pas se rapprocher, mais sous les yeux, le visible se présente d’abord comme cette absence de bord, cette absence de cadre qui n’est un volume ni un simple contenant mais une une vibration."

Le spectacle vivant est de retour !

Avec un public forcément masqué et un spectacle en plein air, coronavirus oblige.

C’est aux Charmettes à Chambéry, maison où habita Jean-Jacques Rousseau, que Malraux a lancé son université d’été.

Et les idées ne manquent pas pour que le spectacle et les rencontres continuent malgré la crise sanitaire.

Marie-Pia Bureau, directrice de Malraux Scène nationale : « On a 25 propositions qui sont faites qui vont de la performance à la conférence, à l’atelier pratique, au ciné plein air, au bruns partagé, à la sieste acoustique et littéraire, c’est l’idée que l’on invite pas seulement le public à être un spectateur consommateur on l’invite aussi à être en mouvement avec nous, à faire ensemble. »

Live : " Ca c’est un point très important de la réflexion de Rousseau".

Pour cette première, le public s’est glissé dans les pas du danseur Sylvain Prunenec et du comédien Jacques Bonnaffé.

Dans les jardins des Charmettes, on interprète bien sûr des textes de Rousseau. Avec un peu de liberté quand même.

interview de Jacques Bonnaffé, comédien : " La y’avait de l’impro. Il y avait de l’improvisation car ion s’était donné des choses en conversation, mais peu dans l’espace donc c’était un défi de voir ce qu’il allait se produire »

Après plusieurs semaines de diet culturelle, le public a vécu ce spectacle avec un plaisir décuplé

interview du public : "Ca fait du bien d’entendre quelqu’un qui parle avec ses tripes. J’en avais besoin, ça fait un bien fou... un bien fou."

En seconde partie de soirée, le public a pu découvrir un film produit par l’Espace Malraux et réalisé par le chorégraphe Philippe Découflé.

Il a filmé sa troupe de danseurs dans des paysages de moyenne montagne en Maurienne sur une musique de Vivaldi.

L’université d'été se poursuit jusqu'au 30 août.

CD73 blanc     

Gardons le contact

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30