#PORTRAIT

Margot Boch, reine de la glisse

Portrait de Margot Boch

Avec sa complice Carla Sénéchal, Margot Boch, toute nouvelle championne du monde junior, forme le premier binôme de bobsleigh féminin depuis dix ans. En ligne de mire, un rêve, ou plutôt un objectif affirmé : être les premières Françaises à participer aux JO et pourquoi pas remporter une médaille !

En bob, chaque détail compte. Tout se joue à quelques centimètres, voire quelques millimètres. Il faut un petit grain de folie, tout en gardant la tête froide. Après la poussée, les deux bobeuses grimpent dans leur engin et sont parties pour une descente d’environ une minute à une vitesse qui peut atteindre 130 km/h ! Cette discipline, Margot Boch est tombée dedans toute petite puisque son père était bobeur : « Je suis née à La Plagne. Après la luge à 14 ans, je me suis mise au bob à 18 ans. Nous avons la seule piste de bobsleigh en France. Elle avait été construite pour les JO d’Albertville en 1992. Nous nous souviendrons longtemps de notre première Coupe du monde, à la maison. Nous avions terminé sixièmes devant nos proches ! ». Adrénaline, sensation de vitesse, pression, préparation physique, mécanique… C’est une discipline complète, qui fait appel à des qualités de force, de vitesse et d’explosivité.

 En piste

Au sein du binôme, les rôles sont répartis. Carla, ancienne athlète, est la pousseuse ; Margot la pilote. Elle se sont rencontrées en 2018 et depuis l’alchimie est là. Les « deux sœurs jumelles du bob féminin » ont à coeur de porter haut les couleurs du sport féminin français. Lors de la descente, impossible de communiquer. Tout se passe avant en quelques regards. Il faut ensuite travailler les trajectoires, tout se joue à des petits détails : « Il faut la conjugaison de trois facteurs : la poussée, le pilotage et le matériel. On se complète bien physiquement. On communique énormément dans la vie de tous les jours. C’est important que cela fonctionne en dehors du sport ». Pendant six mois de l’année, les deux comparses vivent ensemble pour la compétition. Une complicité forte est naturellement née. En moyenne, les entraînements se déroulent six jours sur sept en conjuguant avec trois heures de musculation par jour.

 

Un duo « qui prend ses patins »

Pour gagner petit à petit les quelques centièmes qui font la différence sur la ligne d’arrivée, le bobsleigh nécessite un gros travail de parallélisme et de mécanique. C’est d’une précision diabolique. Qu’est-ce qui fait courir ou plutôt glisser nos deux bobeuses ? « Nous sommes sur le circuit mondial. À 21 ans, je suis la plus jeune. Nous avons atteint une cinquième place en Coupe du monde en 2020 en Lettonie. Nous continuons de prendre de l’expérience. Notre objectif est clairement une qualification pour les JO de Pékin en 2022 et une médaille en 2026 à Milan ! », ajoute Margot. Les deux sportives peuvent compter sur le soutien de la Fédération française des sports de glace et de leurs proches pour atteindre leurs rêves. Sans oublier le club de La Plagne, présent depuis les débuts : « Notre désir est de médiatiser et développer la discipline. C’est un beau sport, complet et spectaculaire ».

Bio Express

21 ans,
Équipe de France de bob féminin
Instagram : @margotboch

2021 01 SenechalBoch CDavidMalacrida 1020

Crédit : David Malacrida

CD73 blanc     

Gardons le contact

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30