#PORTRAIT

Dans les filets de Florestan Giroud

Portrait de Florestan Giroud

La relève est assurée pour la famille Giroud ! Florestan marche dans les pas de son père, pêcheur professionnel en eau douce. Cela fait 6 ans qu’il est installé à son compte et qu’il relève chaque matin, été comme hiver, ses filets sur le Rhône, côté Savoie.

 

Imaginez une barque à fond plat posée sur le fleuve, le doux clapotis de l’eau et le crépuscule qui tombe sur les montagnes enneigées… C’est le cadre de travail de Florestan  au cœur de la nature qu’il chérit depuis sa plus tendre enfance. « Je suis né et j’ai grandi à Lyon, mais on passait toutes nos vacances en Savoie sur les bords du lac du Bourget. Quand j’ai eu 15 ans, nous avons déménagé ici, à Chindrieux ».  Les pieds dans l’eau, mais la tête sur les épaules, Florestan a appris le métier de pêcheur aux côtés de son père tout en passant un bac pro gestion des milieux naturels et de la faune. « Me lever à 4h du matin pour accompagner mon père ne me faisait pas peur. J’ai vite su que je vivrai moi aussi de la pêche et à la fin de mes études, j’ai monté ma propre entreprise ».

Et au milieu coule un fleuve

C’est sur un site naturel d’exception, le Rhône, que Florestan a posé ses filets à l’âge de 19 ans, sur 15 km linéaires, qu’il loue à l’Etat, situés entre Culoz et Belley. « Le Rhône, c’est un vrai choix de cœur, j’ai vu le jour au bord de ce fleuve, il coule dans mes veines ! J’évolue dans un environnement paisible où le poisson blanc est roi : brèmes, barbeaux, silures, tanches. On n’a pas l’habitude d’en trouver chez les poissonniers, mais moi j’ai justement choisi de me distinguer en ciblant cette ressource abondante dans le Rhône afin de respecter le milieu naturel dans lequel je travaille ». Florestan pose ses filets à la tombée de la nuit pour les relever au petit matin, pendant 2 heures, à la force des bras. En pleine saison, de mai à septembre, il lui arrive de pêcher jusqu’à 50 Kg de poissons qui se retrouveront ensuite dans les assiettes des gourmets.  En filets, en quenelles, soupes ou rillettes, il y en a pour tous les goûts ! Vente directe aux particuliers sur commande, via les poissonneries et les magasins de producteurs, Florestan compte aussi parmi ses clients des restaurateurs locaux. « L’année 2020, marquée par la crise sanitaire, a été compliquée, mais nous avons su réagir en développant d’autre produits et en travaillant avec d’autres filières ».

Une corde en plus à son arc

Comme une évidence pour lui, en plus de la pêche commerciale, le Savoyard développe une activité de pêche scientifique. « Ce volet sauvetages et inventaires piscicoles me paraissait complémentaire. L’année de mon bac professionnel, j’ai eu la chance de faire une étude complète sur un cours d’eau et sa biodiversité. Ça m’a donné envie d’approfondir ce domaine. Je travaille pour des communes, des syndicats, des fédérations de pêche… sur toute la France. Au printemps 2021, par exemple, nous travaillerons sur une vidange de barrage dans les Ardennes. Depuis 2017, j’ai notamment réalisé une dizaine de  campagnes d’inventaires pour le compte du Conservatoire des espaces naturels de la Savoie sur les îles de Chautagne-Malourdie dans le cadre d’un projet de renaturation d’un plan d’eau. L’objectif est de suivre l’état des populations et les bienfaits des travaux sur la reproduction ». Florestan prévoit de renforcer cette activité par l’embauche d’une personne. Il compte également, dans un avenir proche, obtenir les agréments nécessaires pour son laboratoire afin d’assurer sur place la transformation de ses produits. « Les idées ne manquent pas pour continuer de vivre de ma passion, libre comme l’air ! ».

Bio express

25 ans,
Chindrieux,
Pécheur professionnel en eau douce et pêcheur scientifique

2021 02 Florestan Giroud CRumillat 1020

Crédit : Fabrice Rumillat

CD73 blanc     

Gardons le contact

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30