#PORTRAIT

Émeline Vincent-Lévêque, une vraie mère poule !

Portrait d'Emeline Vincent-Levêque

Avec ses 5000 poules pondeuses, cette savoyarde d’adoption est à la tête d’une famille nombreuse. Elle a déployé ses ailes en novembre 2020, date de l’ouverture de son exploitation, baptisée La Fermette d’Émeline, sur la commune de Val d’Arc. Elle élève en plein air et avec amour ses poules et vend en circuit-court leurs œufs. Rencontre avec cette jeune avicultrice pétillante.

Née à Lyon, Emeline est arrivée en Savoie il y 6 ans pour se rapprocher de ses parents installés dans les Bauges et prendre un nouveau départ sur le plan professionnel. Après quelques années passées dans l’évènementiel, elle s’est orientée vers le développement et l’animation des territoires ruraux et a obtenu son BTS agricole. En charge de la promotion des vins et fromages de Savoie, elle découvre l’univers des poules pondeuses grâce à un collègue. « Je me suis rendue compte qu’en Savoie on faisait beaucoup de lait pour les fromages mais qu’il n’y avait pas d’exploitation avicole de plein air.  Après de nombreuses recherches et une vingtaine de visites dans des poulaillers en France et même en Allemagne, j’ai décidé de sauter le pas ».

 

Une main de fer dans un gant de velours

Études de marché, formation avec 6 mois de stage dans la Drôme, recherche d’un terrain pour accueillir le poulailler… Emeline a travaillé sur ce projet pendant 3 ans avec un budget de 400 000 € dont 40% subventionnés par l’Europe.  « Un ami agriculteur m’a pris sous son aile et m’a, notamment, aidée à trouver le foncier. Avec mon papa, nous avons monté le bâtiment de 800 m² qui accueille 2 salles d’élevage et un centre de conditionnement. On a posé la 1e pierre le 2 mars 2020 juste avant le premier confinement ! ». En extérieur, les poules disposent de 20 000 m² de terrain pour crapahuter et s’épanouir. Tout a été pensé pour participer à leur bien-être. « On a planté 200 arbres pour leur apporter de l’ombrage et leur permettre de se réfugier en cas d’attaque de prédateurs". 2 chiens patous, Opale et Rubie, sont aussi là pour les protéger des buses et des renards. Cet hiver, les poules n’ont pas pu profiter de cette aire de jeux car en raison du risque de grippe aviaire, elles ont été confinées à l’intérieur. Mais elles ont eu droit à un traitement particulier avec ballons, ficelles, bidons en plastique et autres jouets pour s’amuser toute la journée. Emeline et ses 3 salariées chouchoutent les gallinacées : elles sont élevées et soignées aux huiles essentielles, se nourrissent de blé, maïs et tourteaux de soja 100% local et reçoivent des caresses toute la journée !  Pas étonnant, que le taux de ponte atteigne les 97% soit 4000 œufs par jour.

 

Les poules aux œufs d’or

Une fois calibrés, les œufs sont vendus dans le petit chalet libre-service situé près du poulailler ainsi que sur les marchés d’Aiguebelle, la Rochette et Albertville, dans plusieurs grandes surfaces de l’agglomération chambérienne, un magasin de producteurs à Drumettaz et à la coopérative laitière de Beaufort. Des restaurateurs et boulangers se fournissent également à la Fermette d’Emeline. « Une vraie relation de confiance s’est construite avec mes clients. J’ai voulu aller plus loin en mettant en place dès ce printemps un parcours pédagogique, accessible à tous, avec des panneaux explicatifs sur la vie des poules et de la ferme. J’organiserai des animations et des visites pour les scolaires par la suite. J’ai des projets plein la tête ! ».

À quoi ressemblent les journées d’Émeline et de ses poules ?

« Après une bonne nuit de sommeil perchées sur les barres dans le poulailler, mes poulettes se lèvent à 5h puis déjeunent à 6h. Elles se mettent ensuite au travail ! La ponte dure jusqu’à 11h. Pour reprendre des forces, elles déjeunent à midi et vont ensuite digérer et s’amuser en extérieur tout l’après-midi. Goûter à 16h puis dîner à 18h avant d’aller au dodo à 21h et ainsi profiter de 8h de sommeil. Ma journée est rythmée selon ces différentes phases. J’arrive à la fermette à 7h pour prendre soin de mes poulettes et les nourrir. La matinée est consacrée au calibrage des œufs et à leur conditionnement. Je vais approvisionner, en milieu de journée, en œufs frais le chalet qui est en libre-service et je consacre l’après-midi aux travaux administratifs et de développement de l’exploitation. Bref, on ne s’ennuie jamais ici et on est polyvalent comme dans tous les métiers agricoles ! ».

www.lafermettedemeline.fr

Journées portes ouvertes les 5 et 6 juin dans le cadre du réseau Bienvenue à la Ferme

Bio express

31 ans
Val d’Arc (Aiguebelle)
Créatrice et gérante d’une exploitation de poules pondeuses plein air

CD73 blanc     

Gardons le contact

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30