#DOSSIER

L’appel de la nature !

Des randonneurs assis dans un pré

Envie de vous (re)connecter à la nature ? Ça tombe bien : en Savoie, elle est partout à votre porte. Alors, à la faveur du printemps, sortez et explorez ce patrimoine exceptionnel qui est aussi un formidable réservoir de biodiversité !

Pour être préservés, ces milieux naturels, parfois fragilisés par les usages, doivent être entretenus. Le Département fait partie des nombreux acteurs qui se mobilisent pour y contribuer depuis près de quarante ans. Diversification de l’offre d’activités de pleine nature, soutien aux programmes de gestion des milieux naturels, sensibilisation des Savoyards : l’action départementale consiste à la fois à préserver et à valoriser les espaces naturels. Ce dossier vous emmène en balade à travers une sélection de sites, à la découverte de quelques pépites de la biodiversité savoyarde.

Retrouvez toutes ces promenades sur https://patrimoines.savoie.fr/

Territoire Arlysère

Bienvenue en « petite Laponie » !

Entre le massif du Beaufortain et la vallée de l’Arly, le sentier des Arpelières, ouvert du 15 juin au 15 septembre, vous propose une balade dans des paysages étonnants aux airs de Grand Nord scandinave, au cœur de la Réserve naturelle régionale de la Tourbière des Saisies.

Encore un peu de patience avant son ouverture mais l’attente en vaut la peine ! Car, ici, vous découvrirez un patrimoine naturel rare et fragile de plus de 10 000 ans, avec en prime une vue exceptionnelle sur le Mont-Blanc. Cette tourbière acide, la plus grande de tout l’arc alpin, est constituée de milieux naturels d’intérêt écologique majeur (forêts, prairies humides, marais tourbeux, tourbières à sphaignes). Un trésor de biodiversité qui abrite une faune et une flore exceptionnelles, dont des plantes carnivores, capables de supporter les contraintes de froid, d’humidité et d’acidité. Les animaux qui y ont élu domicile sont eux aussi des experts en adaptation ! À l’image de la Cordulie arctique, une libellule rare au nom explicite, ou du tétras-lyre, oiseau emblématique de montagne, pour qui ce milieu constitue un espace de tranquillité et un savoureux garde-manger ! Cet espace protégé rend aussi de nombreux services aux hommes, comme la régulation des niveaux d’eau qui limite les risques de crues et de sécheresse ou encore l’absorption et le stockage d’une quantité importante de carbone. Pour en apprendre plus au fil de votre balade, une application mobile, L’empreinte des Grandes Alpes, est téléchargeable sur l’App Store et Google Play.

2021 04 Arpellières 1020 

Découvrez le site sur https://www.reserve-regionale-tourbiere-des-saisies.com/

Une année pour mieux connaître la biodiversité

Depuis fin février, le programme des promenades naturalistes 2021 est lancé ! Proposées par le Parc naturel régional du massif des Bauges et le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie avec le soutien du Département, ces sorties à thème sont assurées par des spécialistes. Elles sont programmées jusqu’à fin novembre sur les communes de Pallud, Thénésol et Allondaz, où un inventaire de la biodiversité a été réalisé en 2020. Objectifs : sensibiliser les habitants à la richesse de leurs milieux et les impliquer dans cette recherche. Les animations sont gratuites mais les inscriptions obligatoires.

Territoire de Grand Lac

Dans les pas des têtes couronnées…

Sur les hauteurs de Brison-Saint-Innocent, le site de la Ferme Gigot, aussi appelé Balcons de Brison, vous offre, en plus de ses espaces naturels et forestiers remarquables, des points de vue magnifiques. Et si vous êtes patient, vous aurez peut-être la chance d’y observer d’incroyables félins…

Sur 55 hectares mêlant forêts et prairies, ce site abrite de nombreuses espèces animales pour lesquelles il fait fonction de corridor biologique. Sa configuration rend en effet possibles les déplacements des animaux sauvages pour se nourrir, se reposer, trouver refuge, se reproduire, bref, subvenir à leurs besoins. Parmi eux, d’incroyables mais très discrets mammifères peuplent les lieux, comme le chat forestier ou le lynx boréal ! En plus des espaces naturels et de la faune, le point de vue sur les massifs environnants et bien sûr sur le lac du Bourget y est spectaculaire. Des paysages admirés jadis par de prestigieux visiteurs : le prince de Piémont et son épouse Clotilde de France en 1784, Napoléon III, Lamartine ou encore l’impératrice Sissi qui a dégusté le lait de la ferme, aujourd’hui abandonnée, et y a acheté une vache de race Tarine qu’elle fit emmener en Autriche !

20210 04 Lac Bourget 1020

Enquête participative « biodiversité » : ouvrez grands vos yeux !

En montagne, en plaine, en ville, à la campagne, sur votre terrasse ou dans votre jardin, le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie fait appel à vous pour participer à l’inventaire de notre patrimoine naturel. Pour cela il vous suffit d’observer et de photographier des espèces défi nies. Cette année, honneur aux mollusques (escargots, limaces), araignées et punaises ! Pour envoyer vos clichés, plusieurs solutions :

Nous avons besoin de la nature mais la nature a aussi besoin de nous !

Territoire de l'Avant-Pays Savoyard

Le paradis des oiseaux

Partez à la découverte d’une des plus importantes zones humides de la plaine alluviale du Rhône : le marais des Lagneux à Yenne. Fraîchement réhabilité, le site accueille une grande diversité d’oiseaux que vous pourrez observer grâce à des points de vue aménagés.

Sur 80 hectares dans la plaine du vieux Rhône, le paysage alterne entre prairies humides, petits bosquets de bois, vastes roselières et un étang abritant deux îles. Largement asséché pendant des décennies pour faciliter la culture du peuplier aujourd’hui abandonnée, le site a été restauré en 2016 et 2017 pour recréer des écosystèmes humides et aquatiques qui accueillent une faune et une flore diversifiées. La roselière et les espaces boisés en bordure de marais sont des refuges incomparables pour un grand nombre d’oiseaux et d’amphibiens qui apprécient de vivre au bord de l’eau : fauvettes aquatiques, crapauds ou oiseaux migrateurs… Pour parfaire votre balade, prenez un peu de hauteur ! Rendez-vous à la Chapelle Saint-Romain à Jongieux, à quelques minutes de là. La petite colline sur laquelle se trouve l’édifice vous permettra d’admirer le marais des Lagneux dans son ensemble !

2021 04 Marais lagneux 1020

Territoire de Chambéry

Le petit marais dans la Prairie…

Rendez-vous à La Thuile, au cœur du Massif des Bauges. Ici, perché à 800 m d’altitude, au fond d’un vallon, le marais de Nécuidet recèle des richesses écologiques remarquables. Une pépite naturelle préservée qui vaut le détour…

Si les milieux humides figurent parmi les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de notre planète, le marais de Nécuidet, restauré en 2014, ne fait pas exception à la règle ! Comme il est alimenté par une nappe phréatique contenant des substances nutritives en plus de l’eau de pluie, sa richesse écologique est particulièrement extraordinaire. Prairies humides, tourbières, roselières, boisements de saules : sur une vingtaine d’hectares, autour du ruisseau de la Prairie, s’épanouit ici une végétation luxuriante généralement haute, verte et diversifiée. Et nul besoin d’être un naturaliste aguerri pour en apprécier la beauté ! De nombreuses espèces de plantes et d’animaux, dont certains spécimens rares pour qui la présence de l’eau en abondance est vitale, ont élu résidence à Nécuidet. C’est le cas notamment de l’Ophioglosse vulgaire, surnommée « langue de serpent », une petite fougère, ou du Cordulégastre annelé, une grande libellule jaune et noire. Pour l’observer sur les rives des ruisseaux, il vous faudra venir entre mai et octobre.

Fête de la nature 2021 : rendez-vous les 22 et 23 mai !

Avez-vous déjà pris le temps de regarder les bois autour de vous ? D’observer la danse d’une libellule au-dessus du ruisseau ? D’effleurer l’écorce des frênes et des aulnes ? Voici une belle occasion de tenter l’expérience ! Pour fêter la nature, le Département vous invite à Challes-les-Eaux, au Bois des Chassettes. Autour d’une installation photographique créée spécialement par le photographe Jean-Charles Bouillot, un week-end de balades et d’ateliers artistiques vous emmènera à la (re)découverte des merveilles sensibles du marais. Des naturalistes vous guideront pour enrichir vos regards et votre expérience de ce milieu naturel particulier et riche en biodiversité.

Programme détaillé et inscriptions (obligatoires) à partir du 3 mai sur https://www.savoie.fr/web/j_6/accueil

Territoire de Maurienne

On dirait le Sud…

Entre forêt de chênes et pelouses sèches, le sentier botanique du Châtel a la particularité de bénéficier d’un ensoleillement exceptionnel. Une petite pépite de biodiversité qui abrite des espèces végétales et animales plutôt inattendues en Savoie !

Cet itinéraire de 4,6 km vous emmène à flanc de montagne, entre 850 et 1 000 m d’altitude, sur le versant des Plagnes qui couvre 13,6 ha. C’est l’occasion de découvrir un joli point de vue paysager sur le village de Le Châtel et la vallée de la Maurienne. Le tout au soleil ! Cette caractéristique lui donne un cachet très méditerranéen, confirmé par les espèces qu’il abrite. Le sentier chemine à la lisière d’espaces que tout oppose : d’un côté, une forêt et, de l’autre, des pelouses sèches et notamment des pelouses dites « steppiques », très rares à l’échelle régionale. Ensoleillement, chaleur et sols secs : le versant des Plagnes correspond parfaitement aux besoins de plantes d’origine… méditerranéenne ! Vous y observerez ainsi des chênes pubescents (ou chênes blancs), des érables de Montpellier, l’epipactis à petites feuilles de la famille des orchidées, ou encore différentes sortes de criquets. Le sentier botanique est ouvert toute l’année. Prévoyez 2 h 30 de marche pour un dénivelé d’environ 300 m.

2020 06 balade Le Chatel 1020

Territoire Cœur de Savoie

Des papillons plein les yeux !

Le sentier des papillons à Cruet trace son chemin à travers vignes et pelouses sèches, accroché aux contreforts du massif des Bauges. Ces milieux accueillent une faune et une flore admirables. Et en bonus, vous aurez droit à une mosaïque de paysages et de panoramas splendides !

Au cœur des vignobles en pente de la Combe de Savoie, le panorama sur la vallée de l’Isère est somptueux : le sentier offre un point de vue imprenable sur les différents massifs environnants, notamment celui du Grand Arc et de La Lauzière. En cheminant vers le point culminant de la balade, la vigne laisse place aux pelouses sèches, un milieu naturel particulièrement fragile. Elles accueillent une diversité de plantes rares à l’échelle de la Savoie. C’est notamment le cas d’orchidées, friandes de sols secs, en fleurs de mai à juillet. Comme son nom l’indique, l’itinéraire est aussi un haut lieu d’observation des papillons. Et s’ils s’y sentent si bien, c’est que les lieux accueillent précisément les plantes qui leur permettent de vivre ! Ouvrez bien les yeux et vous aurez peut-être la chance de repérer l’Azuré du Serpolet, un magnifique papillon bleu protégé en France, ou encore le Bleu-nacré d’Espagne.

2020 07 Sentier papillons4 1020

Les milieux humides et aquatiques dans le viseur !

Dans le cadre du Contrat Vert et Bleu Coeur de Savoie, soutenu par le Département, la communauté de communes Coeur de Savoie organise un concours photos amateur sur le thème des milieux humides et aquatiques. Ouvert jusqu’au 20 juin, il est l’occasion d’explorer votre territoire et d’en découvrir les milieux remarquables.

Détails et règlement disponibles sur https://www.coeurdesavoie.fr/

Territoire de Tarentaise Vanoise

Des cascades… en cascade !

Sur la commune d’Aigueblanche, à l’ombre des grands arbres, serpente le sentier du Morel qui longe le torrent du même nom. Ce parcours enchanteur, si agréable les jours de grosses chaleurs, est aussi pédagogique : il retrace en effet les aménagements réalisés par l’Homme pour se protéger des fureurs de l’eau.

La balade suit le cours d’eau au milieu des hêtres, érables, aulnes, épicéas ou mélèzes de cette forêt typique de montagne qui cache aussi une impressionnante succession de cascades : plus de 50 sur un dénivelé d’environ 200 m, avec au final une chute de près de 80 m ! Derrière ce site naturel, se dessine la main de l’Homme. Accrochée aux pentes, la forêt a été plantée pour maintenir les sols lors des forts épisodes de pluie et les cascades ont été créées pour dompter le torrent. Mais la nature a su aussi y reprendre ses droits ! Les crues du Morel au cours des siècles précédents et les aménagements réalisés ont permis de façonner un milieu favorable aux fougères. Ces espèces issues des temps anciens trouvent ici la fraîcheur et l’humidité dont elles ont besoin pour s’épanouir dans les rocailles, fissures ou les murs de pierres en sous-bois. Si vous êtes attentif le long du torrent, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir le cincle plongeur, ce petit merle d’eau qui plonge chercher sa nourriture au fond du ruisseau. Il est indicateur d’un milieu et d’une eau de bonne qualité.

2021 04 Morel 1020

Deux nouvelles promenades confort en mode nature

Ces nouveaux itinéraires viennent compléter l’offre de ces balades, soutenues par le Département, qui proposent des chemins larges, avec des pentes réduites, praticables par tous, y compris avec des poussettes, équipés de bancs et tables de pique-nique pour des pauses détente.

Le Bois Vidal / Aix-les-Bains

Idéal pour se ressourcer, cet espace naturel de 15 hectares est situé en plein cœur de ville. Les nouveaux aménagements qui y ont été réalisés vous permettront de profiter du calme et de la verdure. Cueillette ou pique-nique, solarium, aire de jeux naturels, promenade santé, scène ouverte, sylvothérapie, remise en forme ou sport intensif : à vous de choisir !

Aller retour : 3,6 km – 2 heures de marche

La promenade Picot / La Motte-en-Bauges – Le Châtelard

Au fil de l’eau, la promenade vous emmène à la découverte du Chéran, labelisé Rivière sauvage, à admirer notamment depuis une passerelle suspendue, et de ses lacs. Au départ du Pissieu au Châtelard ou du plan d’eau de La Motte-en-Bauges c’est une invitation à flâner à la vue des panoramas dans une ambiance calme et ressourçante.

Aller retour : 4,5 km – 2 heures de marche

Retrouvez toutes les promenades confort sur le site de Savoie Mont Blanc  

D'autres infos dans la page Environnement

CD73 blanc     

Gardons le contact

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30