#PORTRAIT

Niels Dutrievoz : cap sur la banquise !

écrit le 17 juin 2021
Portrait de Niels Dutrievoz

Dans quelques semaines, Niels va partir pour une expédition en Antarctique avec cinq camarades futurs chercheurs pour mener une étude interdisciplinaire du changement climatique et de l’empreinte humaine sur les écosystèmes atlantique et austral.

Avec « Antarctique 2.0°C », Niels Dutrievoz se lance dans une nouvelle aventure hors norme. Une de plus pourrait-on dire ! Car, avant cette future expédition, son parcours a déjà été marqué par l’aventure, les sciences et le cinéma. Fils d’un guide de haute montagne, il a traversé, en famille, le Haut Atlas marocain, à 9 ans. À 15 ans, il a effectué, avec son père et son frère, une expédition au Groenland, pour aller voir l’endroit mythique où naissent les icebergs. Puis, à 17 ans, il est parti, avec une amie d’enfance, notamment sur le toit de l’Afrique – le Kilimandjaro – et a réalisé le documentaire « Niels et Juliette sur les épaules de l’Afrique ». Cette soif de voyage est née là où il a grandi, entre Les Arcs et Grenoble : « J’ai pris conscience, grâce à cette proximité avec les montagnes, de l’impact du changement climatique sur notre environnement. J’ai eu envie de m’impliquer sur l’étude de ce phénomène visible à l’échelle de l’Homme. »

Le saviez-vous ?

Juste deux degrés, c’est l’objectif limite de réchauffement climatique fixé lors de la COP 21. D’où le nom, en forme de clin d’œil, donné à l’association.

Plus d’info sur : j2d.org

L’Antarctique, terrain d’expérimentation fascinant

Après une formation en biologie à l’École Normale Supérieure de Paris-Saclay, Niels s’est spécialisé en Master 2 à l’École Normale Supérieure en sciences du climat. Il est actuellement en stage de recherche à l’Institut des Géosciences de l’Environnement (IGE) de Grenoble. Au fil des ans, un projet un peu fou a germé dans son esprit et celui d’autres camarades étudiants des ENS. Celui de combiner leur passion pour la recherche en milieu polaire et d’apporter leur pierre à l’édifice de l’épopée australe. Aujourd’hui, la machine est lancée. Autour de Niels, futur climatologue qui étudiera les rivières atmosphériques en Antarctique, on trouve Olivier Smith (chimie des micro-plastiques), Lana Lenourry (biologie des populations de manchots), Baptiste Arnaud (microbiologie), Margot Legal (sociologie sur la manière de faire de la recherche en milieu confi né extrême) et Clément Astruc-Delor (biogéochimie).

Partager l’expédition avec le grand public

« Nous partirons de Lorient en septembre 2021 sur un vieux gréement pour une expédition de huit mois afin de rejoindre les glaciers de l’Antarctique. Les expériences débuteront à bord avec un laboratoire embarqué. Une fois en Antarctique, elles se poursuivront pendant deux mois au sein d’une base scientifique. Le retour est prévu pour mai 2022 à Marseille », confi e Niels. Une marraine et deux parrains soutiennent cette expédition exceptionnelle : la biogéochimiste Delphine Lannuzel, spécialiste de la banquise arctique, l’animateur scientifique Jamy Gourmaud et l’explorateur de l’extrême Mike Horn. Cette expédition est aussi ouverte au grand public et aux scolaires avec un projet pédagogique mené avant, pendant et après l’expédition, autour de la sensibilisation au réchauffement climatique. Objectif : initier à la démarche scientifique et à l’interdisciplinarité.

BIO EXPRESS

24 ans
Grenoble - Les Arcs
Étudiant

Crédit : Fabrice Rumillat

CD73 blanc     

Gardons le contact

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30